Le consensus impossible?    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Exportation des hydrocarbures: L'Algérie a perdu 10 milliards de dollars en 2020    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    Le président du CNES: Pour un contrôle effectif des politiques publiques    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    ASO Chlef: Nadir Leknaoui en renfort    MO Béjaïa: L'ère Mourad Karouf commence    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Tizi-Ouzou: Un mort et trois blessés dans une explosion de gaz    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Dans un appel téléphonique à Tebboune: Macron propose de reprendre le travail sur les dossiers en commun    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Le nouveau directeur de l'éducation installé    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Un juge face à ses pairs    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pr Ryad Mahyaoui: «La décrue des contaminations, un indice encourageant»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 12 - 2020

«Nous enregistrons une baisse des cas de contamination au Covid-19 depuis les deux derniers jours», a déclaré hier, le Pr Ryad Mahyaoui, membre du Comité de suivi et d'évaluation de la pandémie du coronavirus, au micro de la Radio nationale. En effet, se montrant optimiste, le Pr Mahyaoui a indiqué qu'une «baisse des cas positifs de contamination est constatée, durant les deux derniers jours, comparée au millier de cas enregistrés, durant la dernière semaine» a-t-il dit. Estimant que cette décrue est un «indice encourageant qui dénote de la bonne stratégie des autorités publiques, en matière de lutte contre l'épidémie de Covid-19 qui commence à donner ses fruits» a-t-il souligné. L'invité de la radio a, également, indiqué que la «fermeture des espaces et places publics, ajoutée aux mesures de confinement partiel imposées dans la majorité des wilayas et le respect strict des gestes barrières de la part des citoyens, étaient le seul moyen de juguler la propagation du virus tueur» a-t-il relevé.
Au sujet du vaccin anti-Covid, le Pr Ryad Mahyaoui a indiqué que l'Algérie «suit de près l'évolution de la situation au plan mondial», et que «le gouvernement est en contact avec plusieurs Laboratoires comme Pfizer et AstraZeneka, mais aussi avec nos missions diplomatiques à l'étranger en vue d'obtenir le vaccin dans les meilleurs délais possibles» a-t-il soutenu. Le vaccin que l'Algérie va acquérir «répondra à des critères très stricts en matière d'efficacité, mais aussi en matière d'effets secondaires, sur le court et long terme sur la santé humaine» a-t-il rappelé. «Ce sont d'abord les professionnels de la santé, les personnes âgées et les malades chroniques qui bénéficieront du vaccin, une fois acquis», ajoutant que le gouvernement n'a pas encre décidé du programme national de vaccination ni la détermination des structures de santé qui seront chargées de cette opération», a-t-il déclaré. Le membre du Comité de lutte contre la pandémie de Covid-19 a, également, indiqué que l'Algérie «pourrait avoir à faire à plusieurs laboratoires, puisqu'il est pratiquement impossible d'acquérir la quantité de vaccin auprès d'un seul fournisseur». Répondant à une question sur d'éventuels effets secondaires du vaccin, le Pr Mahyaoui a estimé qu'il «était légitime et compréhensible que certains pays et même beaucoup de citoyens dans le monde, expriment une certaine appréhension, surtout que certains vaccins sont conçus selon une thérapie génique, c'est-à-dire pouvant modifier l'ADN de la personne humaine», a-t-il conclu.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.