La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soutien des prix et frilosité
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 01 - 2021

Le ministre des Finances est revenu encore une fois sur la revue des modalités entreprises par l'Etat pour soutenir les prix des produits de première nécessité. Les autorités publiques réaffirment en haussant la voix qu'il ne sera jamais question de délester le marché d'une œuvre de solidarité nationale et que les 17 milliards de dollars de subvention resteront toujours en cours. Revenant sans cesse au-devant de l'actualité puis étouffé, le sujet a encore été taquiné par le premier argentier du pays sans que l'on sache exactement comment il sera abordé dans les faits et on comprend bien qu'il s'agit là d'un exercice de démaillage sensible et très compliqué.
Il a été dit et redit qu'une baguette de pain achetée au même prix par un milliardaire et un smicard est l'illustration d'une injustice. Mais se focaliser encore et toujours sur le boulanger et l'ensemble des autres marchands est se fixer sur une fausse adresse car les règles commerciales universelles ne se conforment jamais à l'embrigadement des trocs et des échanges commerciaux surtout quand le marché est totalement déréglé. On a constaté ce qu'il en a résulté de la politique gouvernementale dans ce domaine et la frilosité des pouvoirs n'a résulté en vérité qu'à l'engraissement des fortunes en place. Par de nombreux aspects, ne s'en tenir qu'au contrôle qui a montré ses limites ne fera qu'amplifier cette réalité.
Que le roc soit difficile à déplacer est compréhensible car l'alliance du politique et du social rendue sacrée en Algérie est, en ce moment de grande crise multiforme, compliquée à la limite du gérable.
Les seules factures faramineuses de Sonelgaz qu'une tranche importante de la population n'arrivera pas à payer sont à elles seules indicatrices de la nature du problème. Leur comptabilité dessine une société en perte de repères élémentaires.
Avec une caisse qui se vide, des entreprises en agonie, un taux de chômage qui flambe et une inflation qui galope, il est devenu difficile pour les autorités de trouver les justes et lourds artifices rationnels pour normaliser une situation que l'on ressasse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.