Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Tebboune : la menace technocratique    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Huiles de table - Communiqué de Cevital    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Améliorer d'abord les conditions de vie    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    La disette de Suarez inquiète    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    Les Palestiniens veulent une enquête «urgente»    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Résorption de l'habitat précaire: Réception de plus de 3.000 logements sociaux ce 1er trimestre
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 01 - 2021

Prévus à la distribution au courant de cette année, près de 3.500 logements sociaux répartis sur les sites de Oued Tlélat et Benfréha seront réceptionnés dans les tout prochains jours, indiquent les services de la wilaya. Ce programme permettra le relogement des familles des bidonvilles de Sidi Chahmi et de Ras El Aïn.
Selon les mêmes sources, une partie des 2.500 logements qui sera réalisée à Oued Tlélat sera réservée aux habitants de cette commune et une autre à ceux du bidonville de Sidi Chahmi dans le cadre du plan de résorption de l'habitat précaire. Au niveau de la commune de Benfréha, un quota de 1.000 logements sera réservé aux habitants du bidonville de Ras El Aïn. Il y a quelques jours, le chef de la daïra d'Oran avait indiqué que quelque 3.900 logements publics locatifs (LPL) seront attribués durant le premier trimestre 2021 à des bénéficiaires de la daïra d'Oran disposant de dossiers à points (demandes de logements sociaux).
Ce quota comprend 2.000 logements dans la localité d'Aïn El Beïda relevant de la commune d'Es-Sénia, 1.000 dans la commune de Oued Tlélat et 900 autres aux sites d'El Barki et de Cheklaoua dans la commune d'Oran, a indiqué Rahmouni Mourad. Le responsable a signalé l'achèvement des gros œuvres de ces logements en attendant la fin des travaux d'aménagement externe, soulignant que la commission de daïra est actuellement à l'œuvre pour établir les listes des bénéficiaires pour l'opération de distribution prévue avant fin mars prochain. Pour rappel, le wali d'Oran, Messaoud Djari, a insisté, lors d'une récente réunion consacrée au dossier de l'habitat, sur l'accélération dans l'annonce et l'affichage des listes de bénéficiaires de LPL à travers les différentes communes, ainsi que sur la préparation de l'opération de Relogement en établissant les listes des familles, notamment celles dont les habitations sont classées en case rouge. A ce titre, des sources proches de la wilaya indiquent que l'affichage des listes des bénéficiaires des logements sociaux dans une dizaine de communes de la wilaya est programmé tout au long de ce 1er semestre. Selon les services de la wilaya, l'affichage concernera, entre autres, les communes de Béthioua, Aïn El Bia, Oran, Misserghine, El Kerma, Hassi Mefsoukh, Bousfer, El Ançor…
Les mêmes interlocuteurs indiquent que l'étude des dossiers et les enquêtes ménages, qui étaient à l'arrêt à cause de la pandémie, ont repris depuis quelques semaines. Le retard dans l'attribution des programmes achevés des logements sociaux dans plusieurs communes de la wilaya est à l'origine de plusieurs actions de protestation des mal-logées à travers la wilaya d'Oran, notamment les habitants des bidonvilles, à l'image d'Es-Sénia, Aïn El Turck… L'affichage des listes des bénéficiaires des logements sociaux constitue un véritable casse-tête pour les gestionnaires des collectivités locales au niveau de la wilaya d'Oran, car souvent confrontés au problème de l'inadéquation entre l'offre et la demande. A ce titre et selon des sources proches de la wilaya, près de 4.000 logements répartis entre une dizaine de communes, n'ont toujours pas été distribués.
Il s'agit de programmes qui ont été achevés, pour certaines communes, il y a plus de six ou sept années. Selon nos sources, le retard dans l'affichage des listes ne fait qu'accentuer la pression sur les services chargés de l'attribution de ces logements, car au fil des ans, le nombre de demandeurs ne fait qu'augmenter. A ce titre, nos interlocuteurs signalent que le nombre de demandes déposées dans certaines communes dépasse de très loin le nombre d'unités proposées à la distribution. A Aïn El Bia, la commune a bénéficié de 300 logements pour plus de 7.000 demandeurs, Mers El Hadjadj de 300 logements pour près de 2.000 demandes, Es-Sénia plus de 12.000 demandes pour 700 logements sociaux, Gdyel 500 unités pour près de 8.000 demandes, tout comme d'autres communes, à l'instar de Misserghine, Béthioua où les programmes réalisés sont loin de répondre à la forte demande.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.