Communiqué du ministère de la Justice    Makri s'en prend aux «laïcs»    29 activistes relâchés en début de soirée    Tebboune préside aujourd'hui la réunion du Conseil des ministres    Une trentaine de détenus toujours en prison    Huile d'olive. concours international de Dubaï ; Un producteur algérien de Djelfa lauréat    1 530 milliards de dinars d'investissement sur 10 ans    Washington épargne le prince héritier Ben Salmane    «La communauté internationale doit assumer ses responsabilités»    Une suspension et des interrogations    Le ministre des Droits de l'Homme présente sa démission    Elles se sont déroulées dans le calme    Ligue des Champions: lourde défaite du CRB face à Mamelodi Sundowns    Trois candidats pour la présidence de la Fala    Affaire Diawara Banou, l'épilogue !    Man City : Pour Guardiola, ce que fait le club n'est pas normal    Le MCO enchaîne, l'Entente récupère son trône, la JSK dompte le Doyen    De l'inquiétude mais pas d'affolement    L'heure des comptes    Les dépouilles de deux personnes extraites d'une grotte    Le calvaire des résidents    L'islamisme contre le soufisme    "Abou Leila" et "Héliopolis" en avant-première à Batna    "L'avenir du secteur musical en Tunisie est incertain"    MAMMERI, DJAOUT ET LA MAIN DE L'ETRANGER    Le nouveau gouvernement se fixe 12 objectifs durant la phase transitoire    La situation sur les fronts de combat «sous contrôle» de l'Armée sahraouie    50 kilomètres en deux ans    Enasel : Baisse des ventes de sels alimentaire et industriel en 2020    Mohamed Nassou n'est plus    AG Elective de la FAA : Le recours de Boukais rejeté    Alors que le pétrole maintient son avance : L'OPEP+ face à un nouveau challenge    Acquisition de la raffinerie d'Augusta en Italie : Les gros mensonges d'Ould Kaddour    Organisée au Bastion 23 de la Casbah : Rencontre-débat sur les figures révolutionnaires de la bataille d'Alger    Prix du président de la République : Appel à participation pour les jeunes créateurs    La face cachée de Mammeri    Dans le but de relancer le processus de concession: La daïra lance une opération de recensement des biens communaux d'Aïn El Turck    El-Abiodh Sid Cheikh : La gare routière boudée par les transporteurs    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Ce que doit la rue à l'urne    Rompre vite avec nos vieux démons    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    El Kala: Le cadavre d'un homme repêché à l'ancien port    Qui veut canarder les ambulances ?    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    "Fitna" chez les Frères musulmans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Secousse tellurique de 3,5 degrés à Oran: Peur panique et quelques dégâts matériels
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 01 - 2021

La terre a tremblé hier à Oran. Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) « cette secousse tellurique de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter a été enregistrée samedi matin à 10h42. L'épicentre de la secousse a été localisé à 13 km au nord d'Oran et plus exactement à Bir El Djir ». La cellule de communication de la protection civile a indiqué qu'aucune perte humaine n'a été signalée. La secousse a été ressentie à travers toute la wilaya d'Oran et en particuliers à l'est de la wilaya. Dans certains quartiers, les habitants pris de panique ont quitté précipitamment leurs maisons. D'autres, notamment ceux qui occupent des immeubles menaçant ruine comme au quartier Saint Eugène, Ederb et Sidi El Houari, attestent que certains murs de leurs habitations ont été fissurés. Aussi, un effondrement partiel d'une vieille habitation composée de deux étages a été enregistré au niveau de la rue El Houari Bel Houari au quartier Bel-Air, secteur urbain d'El Makkari.
En plus des fissures des murs de la cuisine au 1er étage, le plafond d'une chambre située au 2e étage s'est effondré sans faire de victime. « Nos services sont prêts à intervenir pour faire face à toute éventualité », ajoute la cellule de communication de la protection civile. Juste après la secousse, le wali d'Oran a donné des instructions aux différents services, à leur tête la protection civile, pour effectuer des opérations d'évaluation de la situation et d'inspection sur le terrain et de mobiliser tous les moyens pour faire face à toute éventualités. Selon le CRAAG, «coincée entre la plaque eurasiatique et la plaque africaine, l'Algérie est constamment en mouvement, et Oran n'est pas épargnée. Sur tout le nord du territoire du pays, on enregistre une moyenne de 100 secousses par mois. Mais 90% de ces secousses ne sont pas ressenties par la population, car leurs magnitudes est inférieure à 2,5 degrés sur l'échelle de Richter». Pour les secousses ressenties, cela ne dépend pas toujours de la magnitude, même si on peut dire qu'à partir de 3,5, tout le monde ressent la secousse. En dessous, cela dépend si elle a lieu en plein jour ou durant la nuit, de la profondeur, de sa direction, de son sens. Selon le classement des zones du pays par activités sismiques, le littoral est la région où le risque sismique est le plus élevé, suivi par la région des hauts plateaux, puis le Sahara dans lequel l'activité sismique devient nulle. L'Algérie fait partie des pays vulnérables face aux tremblements de terre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.