Soufiane Djilali craint des dérapages    Nouvelle loi électorale: la dernière ligne droite    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    La capitale sénégalaise à l'aube d'une journée sous tensions    Les Ivoiriens aux urnes samedi pour élire 255 parlementaires    Klopp calme le jeu pour Salah    Brèves    Brèves des Fédérations    Une approche intelligente    100 kg de drogue saisis et 11 suspects arrêtés    170 quintaux de kif saisis    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    «L'Algérie prend acte avec satisfaction»    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Assassinat de Ali Tounsi : la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    Célébration de la fête du printemps    2.735 appels reçus sur le numéro vert et de secours    Le Président Tebboune reçoit trois dirigeants de partis    L'Algérie respecte toujours sa promesse de baisse de sa production    La CNMA lance une campagne de sensibilisation    Générale de la pièce «Cadavre»    Le MCA en quête de sa première victoire    La militante sahraouie Sultana Khaya reçoit le prix "Citoyenneté pour les droits de l'Homme" à la Rioja    Zetchi: «On continue de travailler dans la sérénité et le calme»    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Béjaïa : Le mouvement reprend ses repères    Des spécialistes mettent en garde contre la prévalence croissante de l'obésité au sein de la société    FATria: Salah Ouanes réélu pour un deuxième mandat    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Manchester City: Mahrez lance les hostilités avant le derby contre Man U !    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Terrorisme et déchéance de la nationalité    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La future loi, le sexe et l'âge
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 01 - 2021

Du projet de révision de la loi électorale remis aux différents partis politiques des données méritent une attention particulière pour que soit évitée une situation importante que le pays aura à regretter. Les pourcentages imposés de la candidature des femmes et des jeunes ont une forte odeur de sentimentalisme, presque de populisme et pourraient s'avérer à la limite d'une fuite en avant. Il n'est pas faire preuve de misogynie d'affirmer que s'obliquer sur la présence impérative de la femme dans une compétition électorale est le contraire d'une considération qui lui accorderait honneur et respect. Insister ainsi sur sa mise en avant dans une liste électorale n'est qu'hypocrisie et dégradation.
La future vice-présidente des Etats-Unis et toutes les sommités féminines des nombreux pays avancés n'ont pas eu besoin d'un tel honneur déguisé pour être élues. Elles ont tout simplement prouvé par leurs compétences qu'elles ne doivent pas leur percée politique aux cadeaux des hommes et elles démontrent chaque jour que la femme est régulièrement supérieure à l'homme. Hors circuit politique, nombreuses Algériennes démontrent chaque instant leurs très hautes élévations compétitives pour désintégrer les préconçues croyances sexistes et redorer leur supériorité sur les hommes. Si beaucoup reste à faire en matière de droits et d'égalité pour corriger des distorsions et des insuffisances qui ne sont pas d'ailleurs l'apanage pénalisant des seules Algériennes, leur sens de la responsabilité est de plus en plus aiguisé.
Les élections présidentielles ou autres ne sont pas un jeu d'échecs, loin s'en faut. Pour l'Algérie, il ne doit être question dans le choix des futurs acteurs politiques que de profils riches et consistants d'hommes et de femmes capables de stimuler le bonheur et le progrès.
Il en est de même pour le cadrage contraint par le projet de loi à propos des jeunes. S'égarer dans le labyrinthe des âges n'est pas faire œuvre utile. S'il est vrai qu'aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre des années, la compétence hardie d'un élu ne repose pas toujours sur son âge ni sur une symbolique vague légalisée.
Le sexe comme l'âge ne sont pas des indicateurs d'une trempe avérée. Ceux et celles, jeunes et femmes, qui ont pris les armes pour libérer le pays n'avaient pas bénéficié de l'offrande d'une loi distinctive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.