Soufiane Djilali craint des dérapages    Nouvelle loi électorale: la dernière ligne droite    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    La capitale sénégalaise à l'aube d'une journée sous tensions    Les Ivoiriens aux urnes samedi pour élire 255 parlementaires    Klopp calme le jeu pour Salah    Brèves    Brèves des Fédérations    Une approche intelligente    100 kg de drogue saisis et 11 suspects arrêtés    170 quintaux de kif saisis    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    «L'Algérie prend acte avec satisfaction»    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Assassinat de Ali Tounsi : la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    Célébration de la fête du printemps    2.735 appels reçus sur le numéro vert et de secours    Le Président Tebboune reçoit trois dirigeants de partis    L'Algérie respecte toujours sa promesse de baisse de sa production    La CNMA lance une campagne de sensibilisation    Générale de la pièce «Cadavre»    Le MCA en quête de sa première victoire    La militante sahraouie Sultana Khaya reçoit le prix "Citoyenneté pour les droits de l'Homme" à la Rioja    Zetchi: «On continue de travailler dans la sérénité et le calme»    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Béjaïa : Le mouvement reprend ses repères    Des spécialistes mettent en garde contre la prévalence croissante de l'obésité au sein de la société    FATria: Salah Ouanes réélu pour un deuxième mandat    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Manchester City: Mahrez lance les hostilités avant le derby contre Man U !    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Terrorisme et déchéance de la nationalité    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un avant-projet en question
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 01 - 2021

Alors qu'aucun média n'a été officiellement destinataire du nouveau projet de loi électorale, dont les contours n'ont pas été entièrement achevés, les plateaux de télévisions privées foisonnent, déjà, de débats impliquant des cadres de certains partis politiques tout éberlués de se trouver à discuter dans le fond d'articles de loi non reconnus publiquement par les autorités compétentes. Le texte du projet de loi électorale, presque ficelé par la commission Laraba suite à une instruction du président de la République, n'a été envoyé qu'hier aux partis politiques, directement concernés par sa portée, et pour les besoins d'un enrichissement du texte initial, mais il se trouvait du domaine public bien avant sans qu'une quelconque partie ne soit en mesure de déterminer avec exactitude son origine.
On sait seulement que les autorités sont restées silencieuses, une position qui pourrait être interprétée comme une confirmation tacite quant à l'authenticité du texte «fuité», contrairement à la contrariété suscitée par la fuite, au mois d'avril dernier, de la mouture de l'avant-projet d'amendement de la Constitution. Pour mémoire, la mise en circulation d'une mouture du projet d'amendement de la Constitution relayée sur les réseaux sociaux a fait réagir la Présidence, qui a précisé que la mouture en question «n'a aucun lien avec le projet remis par la Commission d'experts». Allant jusqu'à prévenir que toute information relayée sur l'amendement constitutionnel n'engage que ses auteurs, qui seront « poursuivis en justice », d'autant que « cette mouture falsifiée comporte une atteinte éhontée à certaines constantes de la Nation et à son identité », a-t-on précisé. Peut-on conclure présentement que le texte du nouveau projet de loi électorale en circulation ne comporte aucune falsification, confortant de ce fait les visées des autorités qui l'utiliseraient comme un ballon-sonde ou autre moyen d'occuper la classe politique et la scène médiatique ? Une manière pour les autorités d'avoir du recul, en cas de pépin, de sortir le parapluie et soutenir que le texte en circulation n'a aucun lien avec le projet remis par la commission des experts ? Ainsi, le débat réel et sérieux autour des articles de ce projet ne peut s'enclencher sur la base d'articles avec des pointillés entre deux phrases, inachevés, et qui plus est ne se reconnaît aucune paternité. Même si des médias ne ratent pas la moindre planche pour créer l'évènement, les autorités se doivent d'intervenir par souci de préserver la vérité et éviter le faux débat porteur de division, d'influence nuisible sur l'opinion et par extension de démobilisation des électeurs et des acteurs politiques. La décantation est, donc, attendue dans les prochains jours, après mûres réflexions des partis politiques qui se penchent à peine sur une lecture critique de ce nouveau projet de loi électorale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.