Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Football - Ligue 1: La JS Saoura s'installe sur le fauteuil    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Groupe Est: Retrouvailles nostalgiques à Batna et Khroub    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Covid-19: Deux cas du variant britannique découverts en Algérie    Un gâchis irrécupérable ?    Alger-Centre : Coupures d'eau dans plusieurs quartiers    Milan : Pioli est désolé, mais...    Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    Encore un corps repêché à El Tarf    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    Ould Kaddour dans le collimateur    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Pré-emploi et terrain sinistré    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chlef: L'Education au menu de l'APW
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 01 - 2021


  Lors de la récente session hivernale ordinaire de l'APW, les élus ont examiné la situation du chauffage, du transport et des cantines pour l'ensemble des écoles primaires situées dans les 35 communes que compte la wilaya. Concernant les cantines scolaires, la commission de l'APW a constaté qu'au niveau de certains établissements scolaires, les élèves prennent les repas dans des logements de fonction, d'autres dans des salles de classe. Des établissements continuent d'offrir des repas froids mais une amélioration est constatée depuis quelques semaines. «La bataille est sur le point d'être gagnée», précise un membre de la commission. Des cantines se trouvent dans un état lamentable et un élu a réclamé leur réhabilitation ou la démolition de ces structures qui menacent la vie des enfants. Plusieurs élus ont demandé une vaste opération de construction de cantines. Le manque d'équipements dans les cantines a été soulevé et également le déficit en main-d'œuvre. Pour le chauffage, un élu a déclaré que plusieurs établissements souffrent de ce problème «malgré les montants colossaux qui ont été alloués». Les radiateurs sont inexistants dans certaines classes, dans d'autres, ils ne fonctionnent pas. Plusieurs élus ont demandé l'alimentation en gaz propane des hameaux non encore alimentés en gaz naturel. Pour le transport scolaire, la situation est critique dans la mesure où «des parents ont interdit à leurs filles de poursuivre leurs études depuis qu'une fille a été agressée sur le trajet». Les bus existent mais sont immobilisés par manque de chauffeurs. Un élu a demandé de prévoir dans le cadre budgétaire des postes pour les chauffeurs ainsi que les agents pour les cantines. Trois élus ont affirmé que ce n'est pas un problème de moyens financiers. «Les pouvoirs publics ont alloué des montants importants mais les réalisations sur le terrain n'ont pas suivi. C'est un problème d'hommes...» Le wali, dans son intervention, a apporté des éclaircissements. Le cumul des problèmes est une réalité mais le retard sera rattrapé d'une manière progressive. Il a ordonné aux responsables concernés de lui transmettre une situation exhaustive école par école pour chaque commune pour le chauffage, le transport et les cantines et a promis que pour la prochaine rentrée scolaire, la situation sera meilleure.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.