Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gaz: L'Algérie, premier fournisseur de l'Espagne
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 02 - 2021

L'Algérie a repris sa position de premier fournisseur de gaz naturel de l'Espagne et 2ème fournisseur de l'Italie en 2020, a indiqué hier Sonatrach dans un communiqué.
En 2020, l'Algérie a exporté vers l'Italie un volume de gaz de 14,8 milliards de m3, soit une progression de 12% par rapport à 2019, selon la même source. La part de marché de l'Algérie a ainsi augmenté à 22% en 2020 contre 18% l'année précédente.
«L'Algérie consolide sa position de 2ème plus gros fournisseur de gaz sur le marché italien en dépit de la baisse des importations gazières de l'Italie en 2020 qui ont enregistré une baisse de 8% par rapport à 2019 pour se situer à 66 Milliards de m3", précise Sonatrach, expliquant que ce repli de la consommation est dû notamment à la pandémie du Covid-19.
Sonatrach indique également que l'Algérie consolide également sa position de 1er fournisseur de gaz de l'Espagne en 2020 avec un volume exporté de 9,6 Milliards de m3 (dont une partie est destinée au Portugal), ce qui représente une part de marché de plus de 29%.
Les importations gazières de l'Espagne ont également chuté d'environ 13,5% en 2020 par rapport à 2019 pour se situer à 32,6 Milliards de m3. Les exportations algériennes de gaz naturel se font via les gazoduc Medgaz et GME vers l'Espagne, via GEM vers l'Italie ainsi que par la flotte de méthaniers de Sonatrach.
A noter qu'en février 2020, les Etats-Unis avaient remplacé l'Algérie comme premier exportateur de gaz naturel vers l'Espagne. Le gaz américain représentait à cette date 27 % des importations espagnoles. L'Algérie avait donc perdu, momentanément, une position de fournisseur privilégié de gaz naturel qu'il occupait depuis 30 ans. A la même période, les exportations algériennes représentaient 22,6 % de l'ensemble des importations espagnoles de gaz naturel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.