ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira - ADE : campagne de recouvrement des factures impayées
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 02 - 2021

L'Algérienne des Eaux (ADE) de la wilaya de Bouira vient de lancer une campagne de recouvrement dans le but de récupérer son manque à gagner, c'est-à-dire les créances qui sont de l'ordre de 74 milliards de centimes.
Selon la responsable de la communication de cette entreprise, Mme Souad Khelif, « ce montant concerne les créances en eau, les prestations et les travaux, les ventes par citernes, les ventes en gros, les ménages, l'administration, l'industrie, et les artisans et services du secteur tertiaire. » Ainsi et afin de renflouer ses caisses, l'Agérienne des Eaux a émis un appel en direction de ses abonnés pour s'approcher de ses services, notamment les abonnés qui ont des difficultés financières pour s'acquitter de leurs factures, et puissent bénéficier des échéanciers et des calendriers de payements qui peuvent être arrangés, en leur permettant ainsi de régler leurs dettes par facilités, à savoir par des échéanciers mensuels ou trimestriels. Nous saurons également par l'intermédiaire de la chargée de la communication de l'ADE que la dette cumulée est passée de 62 milliards, l'année 2019 à 74 milliards à la fin de l'année 2020. Ce qui fait de ces créances une hausse de 19 %, en seulement une année. 47 milliards de la totalité de la dette revient aux abonnées domestiques, c'est-à-dire ordinaires, par contre, le reste est réparti entre les secteurs publics et autres entreprises privées. Mme Souad Khelif affirmera par contre, « A vrai dire, la valeur de la facture de consommation de l'eau potable des ménages, est quelque peu dérisoire, voire symbolique, car elle ne couvre même pas les frais de l'entretien sanitaire de l'eau, de sa maintenance, de son énergie dépensée, de son transport et de sa distribution. » Il est à noter que la campagne de recouvrement des factures impayées prendra le temps qu'il faut et se poursuivra jusqu'au recouvrement total des créances citées.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.