Boukadoum en visite de travail en Libye    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    Les postiers non satisfaits    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    6 ans de prison pour deux anciens DG    20 ans d'impunité    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Beyrouth, la perle qui dépérit    3 décès et 156 nouveaux cas    La Juventus récolte déjà les fruits du projet de Super Ligue    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Les travailleurs de l'éducation à Oran se révoltent    "Il faut un quinquennat pour vacciner 20 millions d'Algériens"    DANS LE CONTEXTE DU MOUVEMENT DU 22 FEVRIER 2019    Un récit au goût d'inachevé    Naima Ababsa: une digne représentante de la chanson algérienne dans la diversité de ses genres    Transport en commun : Désordre à la station de bus de Rouiba    Arbitrage : nettoyez les écuries d'Augias !    Ghazaouet: Les eaux pluviales provoquent des éboulements    El-Bayadh: Le barrage de Brezina atteint son plus bas niveau    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Zones d'ombre et genèse commune    Grève annoncée des corps communs: Le ministère de l'Education tente de désamorcer la crise    USM Bel-Abbès: C'est la mort à petit feu !    USM Annaba: 25 millions de dinars dans les caisses    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    Profession: Auto-serveur    Mascara: «Saliha», hommage au médecin maquisarde    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Intolérable gaspillage!    Conclave des opérateurs de l'Ouest    Le sempiternel casse-tête du transport    L'heure du bilan n'a pas encore sonné    La soirée parfaite de Messi    Bréves Omnisports    Salah Mouhoub réélu    Bachar al Assad grand favori    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    Les enfants des zones d'ombre invités    DGSN : installation de nouveaux chefs de Sûreté de wilayas    Législatives du 12 juin: dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature, jeudi à minuit    «Les législatives sont un objectif stratégique»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Inauguration officielle du théâtre La Fourmi par la ministre de la Culture: Un pôle culturel d'excellence voit le jour à Oran
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 03 - 2021

Le théâtre La Fourmi a été officiellement inauguré hier matin par la ministre de la Culture, Bendouda Malika, en présence du chef de l'exécutif local et des cadres du secteur et d'intellectuels de tous bords venus assister à cet événement culturel exceptionnel.
Il s'agit, en effet, du premier théâtre en Algérie réalisé à 100% sur fonds privés par l'investisseur Affane Mohamed, un passionné de la culture qui a pour ambition d'hisser cet établissement culturel en un lieu de rencontre incontournable pour les hommes et les femmes de la culture. Ce théâtre a été conçu et réalisé non seulement par des compétences algériennes, mais même le matériel de construction a été fabriqué en Algérie. Le promoteur de ce havre de culture dans un désert de médiocrité semblait ému en recevant de la main de la ministre l'autorisation officielle d'exploitation. Il a tenté, tant bien que mal, de cacher ses émotions. «Ce théâtre c'est votre théâtre. On a réalisé cet établissement culturel pour permettre aux jeunes d'exprimer leurs talents», affirme, non sans fierté, Mohamed Affane.
Ce sentiment de plénitude était partagé par la ministre de la Culture qui n'a cessé de complimenter les initiateurs de ce projet pour leur sens d'abnégation et de dévouement à la culture. «Je suis heureuse d'être aujourd'hui à Oran pour inaugurer ce premier théâtre privé en Algérie. C'est une belle initiative qui sera suivie par d'autres projets similaires à travers le territoire national. En tant que ministre de la Culture je m'engage à accompagner toutes les initiatives privées dans le but de créer une dynamique économique dans le secteur. Les Oranais ont été toujours des artistes et des amis de l'art. Et c'est tout à fait normal de voir cet établissement naître dans cette ville qui respire la culture», a déclaré la ministre. Les initiateurs de ce théâtre confient que cet établissement a pour objectif de «combler le vide dans la vie culturelle qui est constaté par tout le monde. Ce théâtre est surtout un lieu de rencontre pour les gens pour échanger, discuter et proposer des projets artistiques et culturels».
Ce petit établissement de 120 places baptisé La Fourmi est un modèle du labeur et de la persévérance. Il a été réalisé en un temps record de quatre (4) mois en pleine pandémie. Les travaux, qui avaient débuté en mars 2020, ont été supervisés à 100% par des compétences algériennes. Plusieurs manifestations ont d'ores et déjà été organisées ces derniers mois dans ce théâtre. La direction de cet établissement culturel a toutefois réservé le meilleur pour les jours à venir. Au programme des pièces de théâtre, des rencontres littéraires, des projections de films cinéma, des ateliers de formation de jeunes, des spectacles de musique et de danse, etc. Le 20 mars en cours, cet établissement va recevoir la célèbre romancière Maissa Bey. D'autres rencontres littéraires et des spectacles artistiques sont prévus dans les semaines à venir. La direction de théâtre a conclu de nombreux accords avec Yasmina Khadra, Hakim Dekkar, Othmane Mersali et d'autres. Certains spectacles seront organisés après le déconfinement et la reprise des vols internationaux vu que de nombreux artistes et romanciers algériens résident à l'étranger. Bonne chance à ce nouveau-né de la scène culturelle et à de nouveaux succès pour les initiateurs de ce projet citoyen !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.