L'Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu'à fin 2023    Le Président Tebboune adresse une invitation à son homologue somalien pour le Sommet arabe d'Alger    Elections partielles à Tizi-Ouzou: le FFS promet d'associer les citoyens dans la gestion de la commune    Déclaration de politique générale du Gouvernement: les députés plaident pour la modernisation du système financier    Le Président Tebboune reçoit un appel téléphonique de son homologue allemand    Parlement arabe: le sénateur Abdelkrim Koreichi plébiscité président de la Commission des AE    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    65e anniversaire de la bataille d'Issine : une occasion pour rappeler la cohésion et la solidarité algéro-libyenne    Tlemcen: raccordement de 428 exploitations agricoles au réseau électrique depuis mars    CHAN 2023 / Constantine : le stade chahid Hamlaoui sera prêt "prochainement"    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Nouvelles agressions marocaines    Le projet prend forme    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu"à mercredi soir    Gymnastique/Championnat arabe: illustration de l'Algérie et l'Egypte en individuels    Les félicitations du président    Le silence de la communauté internationale déploré    Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Améliorer la situation socio-professionnelle dans le projet de loi de l'artiste    Le silence dans l'œuvre d'Assia Djebar    Inter-Barça : Xavi indigné par l'arbitrage de la rencontre    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Déluge de questions à l'APN    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les enseignements d'une révolte    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Algérie-France : c'est du concret!    Benzerti relance les Vert et Rouge    Boufenara, nouvel entraîneur    Début des éliminatoires vendredi au Caire    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zeghmati: «La justice déterminée à protéger les voix des électeurs»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 04 - 2021

  Soulignant le rôle pivot de la justice dans tout le processus électoral à deux mois des élections législatives, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati a déclaré hier à l'Ecole supérieure de la magistrature Koléa que «la justice détient tout le pouvoir et agit avec détermination en vue de la protection des voix des électeurs».
En effet, supervisant l'ouverture d'une journée d'étude sur «les techniques de cassation en matière civile et pénale en droit algérien et en droit français», Belkacem Zeghmati a précisé que la justice algérienne «détient, dans le cadre de la loi, tout le pouvoir et agit avec détermination à l'effet de protéger la voix du citoyen, à travers des mécanismes juridiques, y compris pénaux», a-t-il indiqué.
«Dans un passé récent, le corps de la magistrature subissait les risques et toutes formes de pratiques arbitraires », a encore déclaré le ministre, ajoutant que «les magistrats ont risqué leur intégrité physique et leurs parcours professionnel en faisant face aux menaces dont ils étaient victimes, dans l'objectif de protéger la voix du citoyen, un sacrifice, qui mérite d'être salué», a-t-il estimé. Ce sacrifice, selon Zeghmati, représente «une preuve que le pays dispose encore de véritables hommes qui se sont sacrifiés pour la préservation du pays et ont demeuré fidèles à leur serment», appelant les citoyens à «répondre présents à l'appel de la patrie». «Dans son préambule ou dans son article 34, la nouvelle Constitution prévoit le principe de la sécurité juridique qui doit être consacré par les hautes autorités judiciaires dans les pratiques quotidiennes de la justice, notamment à travers le mécanisme de renvoi sur la base de l'exception d'inconstitutionnalité, afin de protéger les libertés et les droits, car la protection du droit à la vie au sein de la paix sociale et de celui à la pratique démocratique étant des valeurs sociales suprêmes et complémentaires », a encore expliqué le ministre de la Justice. Affirmant que les législatives du 12 juin prochain « permettront au pays de renouer avec la prospérité escomptée », le Garde des sceaux a rappelé que ces élections «s'inscrivent dans le cadre du processus du président de la République, en vue de sortir de la crise actuelle dans le pays», a-t-il déclaré. Un processus qui se veut, toujours selon le ministre, «une bouée de sauvetage à laquelle chacun de nous doit s'accrocher», a-t-il affirmé.
L'Ecole supérieure de la magistrature (ESM) de Koléa, a abrité, hier une journée d'étude sur «les techniques de cassation en matière civile et pénale en droit algérien et en droit français, en collaboration avec des experts de l'Union européenne (UE) et des français et en présence du conseiller du président de la République chargé des affaires juridiques et judiciaires, Boualem Boualem. Cette journée d'étude, organisée également en collaboration avec l'Union nationale des bâtonnats et du Programme d'appui au secteur de la justice en Algérie (PASJA), est présidée par le Premier président et le Procureur général de la Cour suprême, respectivement Abderrachid Tabi et Abderrahim Madjid. Ont également pris part à cette rencontre scientifique, la Première présidente de la Cour de cassation française, Chantal Arens, le président de l'Union nationale des bâtonnats, Ahmed Sai et l'experte principale du PASJA, Chantal Bussiere. Des magistrats de la Cour suprême et du Conseil d'Etat, des avocats et des cadres supérieurs algériens ont, aussi, pris part à cette manifestation, qui a vu la participation, par visioconférence, de magistrats et avocats français.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.