Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    De l'électricité algérienne pour la Libye    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une solution pour Ghaza !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 05 - 2021


C'est l'histoire vraie, jusqu'à se pâmer de douleur, de Khalid, ce bambin aux yeux exorbités, qui ne pige toujours pas pourquoi le pogrom a été froidement exécuté dans un silence ambiant et que personne n'a pu arrêter cette «pornographie de l'horreur», toujours étalée en boucle jusqu'à la nausée sur toutes les TV et networks du monde entier. Ni pourquoi, depuis la mort maquillée du dernier moustachu arabe et la pendaison, sur un plateau de télé, du dernier zaïm vrai-faux ou faux-vrai musulman, aucune armée ni maréchaussée arabes n'ont jamais eu le toupet d'exhiber le nez du plus preux de leurs bidasses avec, sur son dos, une arme en carton-pâte et une balle en plastique cachée sous son aisselle en suée frelatée. Alors, pour soulager la conscience torturée de ses parents impuissants avec, pour seule arme naturelle, des yeux pour les crever à l'heure du dîner et des larmes pour noyer tous les «sionisés» dans un déluge d'imprécations, Khalid, comme illuminé par une idée trouvée sous déposée sous son laurier en coton musqué, trouve une solution imparable pour voler au secours de ses camarades bambins ghazaouis, qui se font trucider comme des lapins affamés. Autour d'un dîner aux allures de veillée mortuaire, Khalid sort de son chapeau sa fumeuse idée pour trouver une solution rapide, la seule à même d'éviter à Ghaza de faire, encore et toujours, un saut en arrière en plein dans l'ère antédiluvienne. L'idée, selon Khalid, est que comme le football est un autre moyen de prolonger la guerre entre les peuples, la solution suffirait à l'Algérie, pour aider sa sœur la Palestine «dhalima aou madhlouma», de faire don, au pays des Pharaons, de la Coupe d'Afrique, décrochée en été 2019 au pays de «Oum Dounia» et en contrepartie, le Pays du Maréchal al-Sissi ouvrira tous les points de passage pour permettre aux Palestiniens, non pas de réarmer le Hamas, mais juste pour ouvrir une brèche dans l'injuste et inhumain blocus alimentaire et sanitaire qui leur est imposé depuis trop longtemps. Ravi à l'idée géniale de son rejeton, le papa de Khalid prend le premier autobus déglingué à destination de l'ambassade d'Egypte à Alger, où il est reçu en tête-à-tête par son Excellence, représentant des Pharaons, qui écoute avec la ferveur d'un moine tibétain ,la proposition de sortie de crise, sortie (comme la vérité) tout droit de la caboche d'un bambin révolté par tant de violence, d'injustice et d'hypocrisie. Poliment invité à vider les lieux pour manque de sérieux, il est orienté vers l'ambassade d'un deuxième pays arabe mis au ban de l'humanité pour « excès d'irrédentisme », puis un troisième, puis un quatrième sans jamais trouver le moyen de fructifier la géniale idée sortie de la tête froide de son ingénieux gredin. Après plusieurs journées passées à faire le tour des ambassades des pays arabes et musulmans juchées sur les hauteurs d'Alger, le papa à Khalid sera retrouvé mort de faim et de froid, enlacé dans un drapeau appartenant à un lointain pays sud-américain. Sur sa tombe anonyme, l'on écrira : « citoyen X, environ 47 ans, citoyen chilien, décédé d'une mort suspecte à Hydra, à proximité de l'ambassade du pays des Pharaons...».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.