Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Réunion Gouvernement-walis samedi prochain    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Annaba a trouvé la parade    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    40 000 ha prévus pour la prochaine campagne agricole    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    Cinglant revers du makhzen    «La rupture avec le Maroc était nécessaire»    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Le MOC et le CRT dans l'embarras    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Les Vertes bouclent leur stage d'évaluation    Tuchel ne lâche pas Werner    Hakimi veut marquer l'histoire du club    Les préoccupations locales dominent    Les projections de l'Anade    Ca grogne    Une saignée inévitable    MERIEM    Démarrage des soldes    De nouveaux établissements inaugurés    La pénurie en eau potable était évitable    182 affaires en 9 mois    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    L'EVEIL DES CONSCIENCES    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    Lamamra s'entretient avec son homologue français    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bidonville «Douar Flalis»: Les exclus du relogement interpellent le wali
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 07 - 2021

Une cinquantaine de familles, exclues du relogement du bidonville de Douar Falalis, ont lancé hier un appel en direction du wali pour se pencher sur leur cas. Selon des représentants des familles qui se sont déplacés hier au siège de notre rédaction, plus de 50 familles ont été exclues de l'opération de relogement qui a ciblé 162 familles au niveau du bidonville de Douar Falalis. Certains affirment qu'ils occupent des baraques de fortune depuis plusieurs années mais qui n'ont pas bénéficié d'un logement. «Nos baraques ont été éradiquées et on se retrouve aujourd'hui à la rue avec nos enfants, ne sachant pas ou aller», affirme une dame. Cette dernière assure que les exclus n'ont d'autres espoirs qu'une intervention du wali pour mettre un terme à leur calvaire. Il y a lieu de signaler que ces familles se sont opposées à la démolition de leurs baraques, ce qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre. En début de semaine, les services de la wilaya d'Oran ont procédé à une opération de relogement des familles résidant dans le bidonville « Douar Felalis » à Bir El Djir dans des logements sociaux à Haï Belgaïd. Au total, 162 familles ont été relogées à la cité 4.400 logements à Haï Belgaïd dans le cadre du programme de résorption de l'habitat précaire. L'opération de relogement des habitants de ce bidonville a débuté tôt dans la matinée, a indiqué la wilaya sur sa page Facebook, ajoutant que tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour le bon déroulement de cette opération.
Les bénéficiaires ont exprimé leur joie, surtout qu'une grande partie d'entre eux vivaient dans des conditions déplorables depuis deux, voire trois décennies. «Le plus important pour moi, c'est de vivre dans un logement. Nous pourrons au moins élever nos enfants dans des conditions décentes», dira un père de famille les larmes aux yeux. La démolition des maisons de fortune a aussi commencé à l'aube, en présence des forces publiques et des responsables locaux. Notons que cette opération entre dans le cadre d'un programme d'attribution de plus de 26.000 logements de différentes formules et qui a débuté la semaine passée dans les différentes communes de la wilaya d'Oran, à la faveur de la célébration du 59e anniversaire de la fête de l'Indépendance et de la Jeunesse. Ce quota de logements, dont la distribution se poursuivra jusqu'à la fin du mois d'août prochain, comprend plus de 12.000 logements publics locatifs, dont 8.000 logements à Oued Tlélat, 1.000 autres à Béthioua, 763 dans la zone de «Cheklaoua» (Es-Sénia), 700 unités à Haï Rabah (Misserghine), 500 unités au niveau des communes de Bousfer et El-Ançor, 300 logements dans la zone de Chehaïria (Aïn El-Bia) et 200 logements dans les communes de Hassi Mefsoukh et Sidi Benyebka. L'opération comprend également la distribution de 14.000 logements de la formule location-vente (AADL) au niveau du pôle urbain «Ahmed Zabana» de la commune de Misserghine et 227 unités de la formule logement promotionnel aidé (LPA), dont 175 à la commune d'El-Mohgoun et 52 autres au pôle urbain de Belgaïd (Bir El-Djir). Au titre de l'année en cours, un programme de distribution de 47.000 logements des différentes formules à travers les différentes communes de la wilaya et lors de différentes étapes a été tracé. 8.800 logements ont été attribués au mois d'avril dernier. D'autre part, 12.700 logements de différentes formules seront réceptionnés entre le mois de septembre prochain et la fin de l'année en cours, dont 8.600 logements publics locatifs, 3.600 autres de la formule location-vente (AADL) et 436 LPA. Ce programme permettra d'assurer un toit à près de 250.000 citoyens.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.