Real : Rüdiger est la priorité défensive    L'Algérie pour écrire son nom sur les tablettes de l'épreuve    Lionel Messi au septième ciel du football à Paris    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    "EDEX-2021" du Caire : Said Chanegriha reçu par son homologue égyptien    Opep+ œuvrera à préserver l'équilibre du marché dans le contexte des craintes du variant Omicron    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Raffinerie de Skikda : une flamme derrière l'incident survenu mardi    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Covid-19: la pandémie a fait au moins 5.206.370 morts dans le monde    Séance de travail Lamamra-Wang Yi à Dakar    (EXCLUSIF) Noureddine Tayebi (fondateur de "Yassir"): « ce n'était pas une mince affaire »    Monoxyde de carbone : 95 décès depuis le début de l'année    Le rôle pionner de l'APS dans l'accès du citoyen à l'information mis en exergue    Sebgag dépêché en urgence à Oran    Plus de 200 investisseurs mis en demeure en 2021    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    La campagne nationale de vaccination lancée    Plusieurs axes routiers bloqués par la neige    Vers le dénouement de la crise ?    Une bureaucratie en remplace une autre !    Les nouvelles technologies au secours de la culture    "Fahla , l'audace dans la langue algérienne"    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Le Maroc et Israël main dans la main contre l'Algérie    11 entraîneurs européens présents au Qatar    10 000 hectares réservés à la céréaliculture à El-Ménéa    L'article 29 à la carte !    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    «L'Algérie se considère actuellement comme un Etat en confrontation avec l'entité sioniste»    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    Une bonne nouvelle peut cacher un film    ACTUCULT    Compliqué pour la Saoura, jouable pour la JSK    Deuxième succès des Algériennes face à la Tunisie    Prévue le 7 décembre: Grève annoncée à la Santé    Les rejets anarchiques prennent de l'ampleur: 720 tonnes de déchets inertes collectées en trois jours    «La faiblesse des flux Internet fausse tout»    Les spéculateurs ont la peau dure    Assommants cachets...    «L'Algérie ne renoncera pas!»    Le monde vu par El Moudjahid    Une ville cruciale dans la guerre au Yémen    Un cas unique de corruption    Kamel Aziz «l'héritier de Amar Ezzahi»    Les orphelins de la vallée de la Soummam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Transport par taxi: Le dossier des licences Moudjahidine sur la table
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 10 - 2021

Le ministre des Transports, Aissa Bekkai, a annoncé, lundi à Alger, l'ouverture, en collaboration avec le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, du dossier des licences de taxis, soulevé par les syndicats de cette corporation.
Intervenant lors de la cérémonie du lancement officiel du programme de reconversion de 150.000 véhicules au gaz de pétrole liquéfié carburant (GPLc), M. Bekkai a expliqué aux représentants de syndicats de taxis a indiqué que « ce dossier sera débattu lors d'une réunion qu'il tiendra avec son homologue du ministère des Moudjahidine et des Ayants droit ».
Réagissant à ces déclarations, le président de l'Union nationale des chauffeurs de taxis (UNACT), Aziouez Boukkarou, a expliqué que les syndicats de la corporation avaient adressé des courriers au ministère de tutelle afin de soulever le problème d'exploitation de licences de taxis octroyé aux Moudjahidine, en raison du décès de leurs bénéficiaires (les moudjahidine) et de leurs ayants droit (leurs épouses).
Ainsi, les représentants des chauffeurs de taxis ont préconisé que suite au décès du moudjahid titulaire d'une licence de taxi et de son épouse, cette licence revienne à un de leurs enfants, «selon des critères qui sont à déterminer», a ajouté M. Boukkarou. Les syndicats de chauffeurs de taxis ont proposé, également, de fixer le prix de ces licences avant de les proposer en concession, « comme cela se passe dans le monde entier », a-t-il souligné.
Une fois le montant de la licence payé, un acte notarié doit être délivré au nouveau bénéficiaire attestant de sa propriété, et lui donnant droit de la vendre ou de la louer, propose encore M. Boukkarou. Concernant les kits GPLc, les chauffeurs de taxis souhaitent que la capacité des réservoirs soit revue à la hausse pour atteindre les 80 litres, afin de permettre aux taxis assurant le transport inter-wilayas de s'approvisionner une seule fois pour l'ensemble de leur trajet et éviter les longues files d'attente dans les stations- services, a indiqué M. Boukkarou.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.