Quel dénouement pour la grève des avocats ?    T'wakhdhet !    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Vente de médicaments sur Instagram    Il faut résoudre «une fois pour toutes» le conflit au Sahara Occidental    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    «L'Algérie reste une excellente équipe de football»    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Statu quo au sommet    Quel test est le plus fiable ?    Saisie d'une quantité de drogue dure et arrestation de trois mis en cause    Deux en un sur le podium    La question actuelle de la décolonisation des savoirs    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Cap Blanc: Un grand filet fantôme renfloué    La boîte de Pandore    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Un pays antichoc    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    Depay dans le viseur    Les Canaris se rapprochent du podium    La Juve veut Vlahovic, mais...    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Les activités du PST gelées    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Santé: Rassemblements de protestation aujourd'hui
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 12 - 2021

La situation demeure tendue dans le secteur de la Santé. Après la grève de deux jours déclenchée par les anesthésistes et les réanimateurs, c'est au tour de la coalition nationale (CNSS) regroupant huit syndicats de la Santé d'appeler à la mobilisation avec la tenue d'une journée de protestation, aujourd'hui. La coalition a appelé ses adhérents et l'ensemble des acteurs du secteur à participer en force aux rassemblements qui sont prévus à travers toutes les structures de santé (hôpitaux, polycliniques et EPH) « où chacun devra protester dans son lieu de travail ». Les membres de la coalition ont précisé à travers un communiqué rendu public que les rassemblements devront commencer à 10 h et se termineront vers midi.
Avec notamment, un rassemblement qui est programmé au CHU ‘Nafissa Hammoud' (ex-Parnet), à Alger, qui devra regrouper l'ensemble des présidents des bureaux nationaux des syndicats membres de la coalition. Et avec la présence de dix membres de chaque syndicat. Les protestataires demandent l'application pure et simple des mesures annoncées par le président de la République. A savoir : l'accélération de la mise en place de l'assurance globale (à 100%) au profit des professionnels de la Santé ; l'application de la bonification de l'âge de départ à la retraite en fonction des années travaillées dans la Covid-19 et du capital-décès au profit de travailleurs décédés dans l'exercice de leur fonction. De même, l'accélération du versement de la 4ème tranche de la « prime Covid » pour les travailleurs qui ne l'ont pas reçue et le versement des 5ème , 6ème , 7ème et 8ème tranches dans les plus brefs délais. Ils ont exigé par ailleurs, la révision des statuts particuliers et l'amélioration des conditions de travail.
Déjà fragilisé par la crise sanitaire de la Covid-19, le secteur de la Santé publique se trouve dans la tourmente, avec un cumul de problèmes notamment socioprofessionnels dont certains ne datent pas d'aujourd'hui. Plusieurs formations syndicales se sont engagées dans des mouvements de protestation. Pas plus tard qu'hier, une grève a été observée dans le secteur. Cette dernière a été organisée par le Syndicat national autonome des auxiliaires médicaux en anesthésie et réanimation de santé publique (SNAAMRSP), une formation membre de la CNSS. L'Union nationale des personnels de la Santé publique (UNPSP), affilié au SNAPAP, a appelé pour sa part, à la tenue de journées de protestation les 13, 14 et 15 du mois en cours, à travers l'ensemble des structures de santé publique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.