Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une randonnée avec Ali
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 12 - 2021

Mon compagnon de route, Ali, garde toujours dans l'esprit les souvenirs de sa belle jeunesse passée ici au village d'Abou El Hassan durant les années 70 comme enseignant dans une petite école primaire de cette commune durant ses premières années de boulot. Une agréable journée pour faire de la randonnée sur la route de Ténès et chemin faisant, les souvenirs débordants de la belle jeunesse d'antan réapparaissent et nous interpellent. Curiosité et nostalgie nous obligent, donc, à faire un petit détour du côté de cette cité implantée en dehors de la route nationale. L'espoir de retrouver l'école, la classe et les collègues d'Ali.
Les vieux souvenirs sont toujours là. Peut-être aussi que les retrouvailles avec les anciens élèves ? Remonter à cette époque est un moment très fort pour Ali. La route bitumée qui mène au village est bien entretenue au milieu des champs verdoyants et le beau paysage de cette modeste cité qui nous accueille par cette matinée ensoleillée. Abou El Hassan est une grande cité au pied du massif montagneux de la région de Ténès qui connaît une expansion urbanistique, et qui fait sa mue au fil du temps. Une démographie galopante.
Une économie en mal d'investissements. Une cité à la recherche de la prospérité. La daïra d'Abou El Hassan est située sur une rocade à quelques kilomètres de la grande bleue. Faire le détour et passer par Abou El Hassan, c'est échapper aux bouchons et à la circulation infernale qui hante le tronçon routier Chlef-Ténès durant la période estivale. Les cafés de la commune sont pleins dès le petit matin par une forte concentration d'une jeunesse regroupée dans cette agglomération rurale autour des tables pour consommer et papoter sur les terrasses en attendant des jours meilleurs.
Ce grand village n'arrive pas à trouver le juste emploi pour créer des postes de travail pour cette forte densité de cette jeunesse pleine d'espoir et qui attend en vain le train pour son développement. Abou El Hassan est un grand îlot de pâtés de maisons avec une rue perpendiculaire avec des commerces des deux côtés de la rue. Restaurants, cafés, kiosques et petites boutiques commerciales de ventes d'articles. Une cité-dortoir tranquille.
A part ça, wallou ! Pas de grandes entreprises ou de fabriques avec des travailleurs. Du terrain, il y en a à gogo. Mais il manque les entrepreneurs et les idées.
Pour résumer la vie à Abou El Hassan, beaucoup reste à faire dans le domaine de la culture, du sport, de la santé et de l'économie. Le présent n'est pas reluisant pour cette bourgade oubliée. Le temps semble s'être arrêté dans cette cité pleine de potentialités. Les décideurs doivent se pencher sérieusement pour assister les nouveaux demandeurs d'emploi pour enrayer le chômage qui est le pire des constats négatifs dans les zones rurales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.