Chanegriha préside l'ouverture d'un colloque national sur "l'eau au cœur des conflits internationaux"    Complexe sidérurgique de Bellara: exportation de 100.000 tonnes de produits ferreux en 4 mois    Algérie ferries: ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale    Position de l'UE sur le Sahara occidental: vaine tentative de Rabat de contourner la légalité internationale    Dimajazz de Constantine: la troupe ONB et Samira Brahmia en clôture    Man City : Grealish prend la défense de Mahrez    Campagne de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à la saison estivale    Boxe/Mondiaux féminins 2022: Khelif et Chaïb en lice lundi    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Ligue 1 (30e j): l'USMA s'offre le derby face au MCA (1-0)    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    PSG : Mbappé a fait son choix    HCLA : la fierté linguistique n'est pas synonyme de renfermement    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Ligue 1: Un championnat professionnel dites-vous ?    Tebboune en Turquie: Un nouvel élan à la coopération bilatérale    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Centre d'enfouissement de Hassi Bounif: Une autonomie financière grâce à la valorisation des déchets    Khenchela: 5 morts et 2 blessés dans une collision    Les plages de la corniche passées au peigne fin: Les constructions illicites, les espaces verts et l'éclairage en ligne de mire    Fluctuations des données    Partenariat: Les raisons de l'abandon du projet « Desertec »    L'école et l'arche sociale mouvante    La culture du vivre-ensemble commence à l'école    Tlemcen: Un «Souk Okadh» avec une touche locale    Brèves Omnisports    La Turquie prête à discuter    Affrontements entre groupes armés à l'ouest de la capitale    Entre l'Eurovision et Marioupol    Le produit national à l'honneur    Coups de théâtre à la cour d'Alger    Un réseau de trafic de psychotropes démantelé    Un test de taille pour l'Exécutif    Le nouveau plan de circulation    «Nous amorçons une nouvelle étape»    L'Algérie assure ses arrières    6 ans de prison pour deux douanières    L'université apporte sa touche    Salah rassurant avant la finale    Chams Eddine Djebassi en concert    Sortie à Alger    Comment valoriser le legs ancestral    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    A quels scénarios s'attendre ?    Biatour annonce sa candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Diplomatie olympique
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 01 - 2022

En accueillant les Jeux olympiques d'hiver, qui débutent le 4 février prochain, la Chine essuie une avalanche de tirs visant à l'affaiblir et discréditer sa position sur le plan international. L'événement sportif mondial a, ainsi, donné lieu à la naissance d'une coalition de pays et d'organisations, menée par les Etats-Unis, qui ont ouvert de concert les hostilités contre le régime chinois. Le boycott de la manifestation sportive olympique pouvant faire mal aux sportifs des pays concernés, on a choisi le «boycott diplomatique», de consonance politique claire, qui consiste à ne pas envoyer des représentants diplomatiques aux Jeux olympiques d'hiver, position adoptée par plusieurs pays occidentaux, à leur tête les Etats-Unis. «La présence d'une représentation officielle des Etats-Unis signifierait que ces jeux sont un événement normal», et «au regard des violations flagrantes des droits de l'homme et aux atrocités commises par la République populaire de Chine, au Xinjiang, nous ne pouvons tout simplement pas faire cela», a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki. La France n'a pas encore opté pour le boycott diplomatique, mais l'Assemblée nationale n'a pas trouvé meilleur moment pour adopter, jeudi dernier, une résolution dénonçant le «génocide» des Ouïghours par la Chine, et demandant au gouvernement français d'en faire de même. Ces assauts contre la Chine n'ont rien de nouveau, puisque les tensions entre les Etats-Unis et la Chine sont bien anciennes, et se sont ravivées depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche, et la question du respect des droits de l'homme mise en avant par le monde occidental, en cette occasion, vise le modèle politique chinois, qu'on cherche à détruire, sa puissance économique surtout. Si elle n'était pas à géométrie variable, la question du respect des droits de l'homme, en Chine ou ailleurs, trouverait partout soutien et mobilisation. Et, on ne se suffit pas de soulever cette question à la veille de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin. Crainte suscitée par le Covid-19 et risque de sécurité des données et de surveillance électronique des athlètes viennent se greffer aux mauvaises notes. Mais, la Chine a pris des mesures très strictes sur ces plans, annonçant que les spectateurs étrangers ne pourraient pas se rendre sur place. Pour la sécurité des données des athlètes, il y a toujours des moyens pour la renforcer, en Chine et en tout lieu.
Pour le moment, dans sa riposte à ces attaques, la Chine n'est soutenue que par la Russie. Où sont les pays amis de la Chine ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.