Feux de forêt: 37 morts, poursuite des efforts pour endiguer les flammes    Feux de forêt: le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue palestinien    Feux de forêt: le secrétaire général de la Ligue arabe présente ses condoléances à l'Algérie    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie décroche dix médailles en Kick-boxing, dont cinq ce jeudi    Manchester United: l'hypothèse Dortmund pour Ronaldo    Goudjil salue le grand intérêt qu'accorde le Président de la République au dossier de la Mémoire    Feux de forêt: l'Etat mobilise tous les moyens pour circonscrire les feux et prendre en charge les sinistrés    Congrès de la Soummam: un dispositif de génie pour assurer la plus grande sécurité    Congrès de la Soummam: Un "saut qualitatif" dans la conduite de la Révolution    Feux de forêt : le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue tunisien Kaïs Saïed    Tennis / Tournoi international ITF (U14): l'Algérienne Badache sacrée à Tunis    Une délégation du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies reçue à Alger    Industrie pharmaceutique: Benbahmed aborde avec des experts de l'UA les opportunités de coopération    "Section Aéroportée 2022": exécution de l'épreuve du Biathlon    Le monodrame "Gilgamesh, comme vous en avez jamais entendu parler" présenté à Alger    Déclarations algérophobes de Raïssoui : des "divagations infâmes" étrangères à l'unité des rangs    «Les Palestiniens, spectateurs et acteurs de leur... propre extinction ?»    Faible impact    Agriculture et développement rural: Aperçu historique sur l'évolution du foncier agricole en Algérie à travers les âges    Démographie et procréation    Les habitants de la corniche endurent le calvaire: Embouteillages, tension sur les transports, diktat des «clandestins»    Aïn El Beïda: La ligne 28 prolongée jusqu'à la cité 2000 logements    ONE, DEUX, TROIS... TAHIA L'ALGERIE !    Gara-Djebilet: L'exploitation de la mine de fer a commencé    Ligue 2: Préparation de la nouvelle saison    Le courage de vivre    L'esprit des comportements    Incorrigible Makhzen!    La presse marocaine prend le relais    Dix-sept morts après des frappes turques dans le nord    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Et de trois pour Syoud!    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Tebboune présente ses condoléances    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    15 pays y prennent part    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Grève des 26 et 27 avril: Des syndicats de la Santé se démarquent
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 04 - 2022

Des syndicats regroupés sous la bannière de la Coalition nationale des syndicats de la Santé (CNSS) ont décidé de se démarquer de la grève nationale de deux jours, les 26 et 27 avril, à laquelle ont appelée plusieurs syndicats, représentant différents secteurs de la Fonction publique.
Dans un communiqué rendu public, la coalition a dénoncé l'attitude de la Confédération des syndicats autonomes (CSA) qui a refusé la participation des membres de la CNSS, lors de la tenue de la réunion de concertation à travers laquelle les syndicats autonomes ont décidé d'aller vers une grève de deux jours, pour exiger une autre révision de la grille indiciaire et la création d'un observatoire national du pouvoir d'achat.
Dans le communiqué parvenu à notre rédaction, les membres de la CNSS, ont précisé que « la demande de revalorisation du point indiciaire pour compenser la dramatique érosion du pouvoir d'achat des travailleurs en général et des fonctionnaires en particulier, est une revendication commune qui est devenue centrale suite à la déception entraînée par la récente révision de la grille des salaires». C'est donc tout naturellement que la CNSS, future fédération des professionnels de la Santé, la fait sienne avec son autre revendication principale, l'individualisation d'une fonction publique séparée pour le secteur de la Santé. Et de souligner que l'appel de la CSA « à tous les syndicats agréés » pour une action commune a reçu un écho favorable chez les membres de la CNSS». Cependant, précise-t-on, « après des contacts préliminaires à la réunion à laquelle la CSA a appelé pour le 26/04/2022, cette dernière a informé la CNSS de son vœu de ne pas nous voir participer à cette réunion, et ce pour des considérations propres à elle». Suite à cet état de fait, la CNSS a ainsi dénoncé « cette volte-face, pour le moins contraire à toute déontologie syndicale, à travers laquelle la CSA prétend faire de l'exclusion après avoir appelé au rassemblement des forces ». Les membres de la CNSS ont donc affirmé qu'ils ne sont pas concernés par l'action de protestation décidée par les syndicats de la Fonction publique les 26 et 27 avril 2022. Tout en appelant ses adhérents à rester mobilisés autour de leurs délégués en prévision des actions qui seront arrêtées dans le cadre de la CNSS.
Les syndicats qui se sont démarqués du mouvement de grève de la CSA sont « le Syndicat des Infirmiers Algériens (SIA), Syndicat National Autonome des Auxiliaires Médicaux en Anesthésie Réanimation de Santé Publique (SNAAMARSP), le Syndicat National des Médecins Généralistes de Santé Publique (SNMGSP), Syndicat National des Professeurs de l'Enseignement Paramédical (SNPEP), le Syndicat National des Praticiens Spécialistes de la Santé Publique (SNPSSP)».
Contacté par nos soins, Mohamed-Amine Bendali, président de syndicat a affirmé que son syndicat s'est démarqué de l'appel à la grève qui a été lancé par les syndicats de la fonction publique « dont la majorité sont des syndicats du secteur de l'Education». Et d'affirmer que son syndicat ainsi que d'autres relevant du secteur de la santé n'ont pas été consultés ou conviés à la réunion du samedi 16 avril ayant regroupé les différents syndicats qui ont opté pour la grève des 26 et 27 avril prochain. « Pourtant, dit-il, on avait exprimé notre bonne intention pour organiser une grève dans la cadre de la confédération des syndicats autonomes ». M.Bendali a précisé que son syndicat était parmi les premiers qui ont désapprouvé la nouvelle grille indiciaire et qui ont dénoncé la dégradation fulgurante du pouvoir d'achat. En précisant que ces deux questions concernent tous les fonctionnaires. Il a dira que son syndicat doit réunir son conseil national et consulter la base pour la tenue ou non de la grève ou prévoir d'autres actions pour défendre le pouvoir d'achat des travailleurs de la santé publique.
Khaled Keddad, président du Syndicat national des psychologues (Snapsy), membre de la CNSS, a affirmé que sa formation syndicale participera par contre à la grève des 26 et 27 avril. En précisant que « c'est l'intérêt des fonctionnaires qui prime dans ce genre de situation». «Pour valoir notre droit il faut qu'on agisse en bloc. 24 syndicats ont opté pour la tenue de cette de grève. Maintenant, s'il y a des syndicats qui ne sont pas d'accord du point de vue démarche ou pour d'autres considérations je pense que chacun a ses raisons, il faut juste respecter leur position ou décision», dit notre interlocuteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.