Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Ghannouchi sur le départ ?    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Jusqu'à 46 degrés sur l'Ouest et le Centre    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Antony Blinken au Rwanda    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    On s'organise comme on peut    La Série A démarre aujourd'hui    Vahid Halilhodzic limogé    Zefizef «corrige» Lekjaâ    Un fleuron pour l'excellence technologique    Le Makhzen affame son peuple    L'Autorité nationale installée    Un policier assassiné    En constante amélioration    À doses homéopathiques    «Tebboune accorde un grand intérêt à la diaspora»    Le pays confronté à l'insécurité persistante    L'édition du retour...    Fondateur du roman algérien moderne    Echanges multiples    Wanda Nara sort la sulfateuse et menace le PSG    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : deux nouvelles médailles de bronze pour l'Algérie    Annaba: jeux de plage et concerts créent une ambiance estivale bon enfant    Coronavirus: 148 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Les enfumades de Sebih à Chlef, un crime colonial ancré dans la Mémoire collective    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sahara occidental: Joe Biden appelé à soutenir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Des températures caniculaires annoncées samedi et dimanche sur l'Ouest et le Centre du pays    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    11e Festival de la chanson Chaâbi : prestations de quatre ténors confirmés du genre    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    L'heure de la convergence patriotique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Après les nombreux reports de l'opération: Les habitants de Ras El Aïn revendiquent leur relogement le 05 juillet
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 06 - 2022

Les représentants des habitants du bidonville de Ras El Aïn ont lancé, hier, un appel en direction du wali d'Oran, en vue de programmer leur relogement le 5 juillet prochain, après les nombreux reports de l'opération. « Nous avons reçu des promesses pour le relogement, le jour de la célébration de la fête de l'Indépendance et nous espérons que ces promesses soient tenues » indique un membre du comité des habitants de Ras El Aïn.
Au lendemain du relogement de plus de 1110 familles de ‘Batimate Taliane', les habitants du bidonville de Ras El Ain, avaient lancé un appel au président de la République pour intervenir et inciter les responsables concernés à lancer l'opération de leur relogement. « En principe nous devions être relogés en même temps que les habitants de ‘Batimate Taliane', malheureusement rien n'a été fait » assure un des représentants des familles qui se sont déplacés au siège de notre rédaction. Annoncé pour la fin du mois de février dernier, l'opération de relogement des 1.000 familles de Ras El Ain, a été une fois encore reportée à une date ultérieure. Ces familles en attente d'un relogement depuis plusieurs années, ne savent plus à quel Saint se vouer, puisqu'aucune date officielle ne leur a été communiquée. Selon les responsables du comité de quartier, les habitants ont organisé trois actions de protestation dans la wilaya ; mais jusqu'à présent ils n'ont rien vu venir. « Nous sommes trois comités de quartier et nous avons adressé une correspondance accompagnée d'une pétition, au président de la République et au wali d'Oran pour accélérer le processus de notre relogements » assure un responsable du comité. Ce dernier affirme que jusqu'à aujourd'hui ils n'ont reçu aucune date concernant leur relogement. Selon les membres du comité, les maints reports de l'opération suscitent une colère parmi les habitants du bidonville qui veulent avoir une date fixe sur la reprise des opérations de relogement. «Cela fait plus d'une année que les familles ont été recensées et à chaque fois on nous avance une date ; malheureusement jusqu'à présent nous n'avons toujours pas été relogés» assure un membre du comité de quartier.
Ce dernier indique que les logements qui leurs sont affectés sont prêts pour la distribution mais à chaque fois l'opération est reportée. Pour rappel en marge de l'opération de relogement de près de 1.000 familles du bidonville «Sebkha» de Sidi Chahmi, le directeur de wilaya de l'habitat, avait indiqué que dans les prochaines semaines, d'autres opérations de relogement sont programmées pour toucher les familles des sites précaires de Ras El Aïn (Oran) et de l'ex résidence universitaire «CUMO» à Es Senia. Au total ce sont plus de 2.000 familles réparties sur 2 grands bidonvilles qui seront ainsi relogées, après une attente de plusieurs années. A ce titre le premier bidonville ciblé est celui de Sebkha situé à l'entrée de la commune de Sidi Chahmi, où prés de 1.000 familles ont quitté leurs taudis pour de nouveaux logements au pôle urbain de Oued Tlelat.
Les services de la wilaya d'Oran avaient indiqué qu'ils procéderont ; dans les tout prochains jours et par étapes, à la distribution de plus de 2.000 autres logements sociaux au profit des habitants des bidonvilles. Ces mêmes services avaient indiqué que le quota réservé à ces familles et fin-prêt. Il s'agit des familles recensées dans les bidonvilles de Ras El Aïn et Es-Senia. Le relogement de ces familles, prévu pour l'année dernière, puis reporté au mois de janvier de cette année a été retardé. Les habitants du bidonville de Ras El Ain, ont tenu à signaler que des familles d'autres bidonvilles ont été relogées, dans le cadre de la même opération, alors qu'ils restent toujours dans l'expectative, ne sachant toujours pas quand ils bénéficieront de leurs logements. « C'est un véritable calvaire que nous vivons depuis plusieurs années, l'annonce de notre relogement nous a redonné espoir, malheureusement nous n'avons rien vu venir. Nous n'avons d'autres recours qu'une intervention du wali pour mettre un terme à ce calvaire » concluent les habitants de Ras El Ain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.