Le rôle de la Banque nationale des semences dans le renforcement de la sécurité alimentaire mis en exergue    Basket / Championnat d'Afrique féminin U18 (5e-8e places) : victoire de l'Algérie devant la Tanzanie (71-31)    Accidents de la circulation: 13 morts et 464 blessés en une semaine    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique)-2e journée: l'Algérie menée au score par la Namibie (0-1)    Lancement prochain d'une campagne de reboisement visant la plantation de 60 mns d'arbustes    Mouloudji reçoit l'ambassadrice de la République Fédérale d'Allemagne à Alger    Mali/attaque à Tessit: 42 soldats tués    Drame de Melilla: de nouveaux crimes commis par le Makhzen à l'encontre des migrants africains    Le communiqué de Bourita sur l'agression contre Ghaza, une mascarade    Le 11e Festival national de la chanson chaâbi s'ouvre à Alger    L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    Origine à déterminer    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Loin d'être un discours de consommation    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    «Seul le droit international doit primer»    La négociation privilégiée par les deux pays    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    L'heure de la convergence patriotique    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les communes dispensées de la gestion des écoles
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 06 - 2022

Les communes seront bientôt exonérées des dépenses de restauration et d'équipement des écoles et cantines scolaires, dans la prochaine loi relative à la commune. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, en réponse aux questions orales des parlementaires. Une annonce qui a été applaudie par l'Union nationale des personnels de l'éducation et de la formation «UNPEF». Le syndicat a précisé, dans un communiqué rendu public, qu'il s'agit d'une bonne décision qui soulagera à la fois les communes et les gestionnaires des écoles primaires.
En exprimant, dans ce sens, l'attachement de l'UNPEF à l'idée de confier la gestion des écoles primaires au ministère de l'Education comme c'est le cas pour les collèges et les lycées, et ce, «selon des mécanismes qui seront adoptés suite à une concertation approfondie avec les professionnels et les syndicats du secteur ». La gestion des écoles primaires, confiée depuis des années aux collectivités locales et plus particulièrement aux communes, a été énergiquement contestée par les différentes formations syndicales et les professionnels du secteur. L'UNPEF a affirmé à travers son communiqué que sa formation avait depuis une dizaine d'années revendiqué à soustraire les écoles primaires de la gestion des collectivités locales, et ce, pour lui garantir un meilleur fonctionnement et une meilleure prise en charge des problèmes auxquels se trouvent confrontées notamment les écoles qui sont gérées par des communes déficitaires.
Plusieurs syndicats ont critiqué la gestion des écoles primaires par les communes. Ils ont évoqué le manque de moyens humains et matériels, une situation qui a été beaucoup plus ressentie durant la pandémie de la Covid-19.
Une dégradation et des problèmes soulevés à tous les niveaux qui ont exaspéré les gestionnaires des écoles, le personnel éducatif et les parents d'élèves. A noter que les communes dites «pauvres» ont trouvé des difficultés pour entretenir les structures ou assurer la mise en place ou l'entretien des chauffages et d'assurer la cantine et le transport. Cette décision, une fois concrétisée, soulagera, à coup sûr, les communes d'un véritable fardeau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.