Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Ghannouchi sur le départ ?    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Jusqu'à 46 degrés sur l'Ouest et le Centre    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Antony Blinken au Rwanda    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    On s'organise comme on peut    La Série A démarre aujourd'hui    Vahid Halilhodzic limogé    Zefizef «corrige» Lekjaâ    Un fleuron pour l'excellence technologique    Le Makhzen affame son peuple    L'Autorité nationale installée    Un policier assassiné    En constante amélioration    À doses homéopathiques    «Tebboune accorde un grand intérêt à la diaspora»    Le pays confronté à l'insécurité persistante    L'édition du retour...    Fondateur du roman algérien moderne    Echanges multiples    Wanda Nara sort la sulfateuse et menace le PSG    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : deux nouvelles médailles de bronze pour l'Algérie    Annaba: jeux de plage et concerts créent une ambiance estivale bon enfant    Coronavirus: 148 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Les enfumades de Sebih à Chlef, un crime colonial ancré dans la Mémoire collective    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sahara occidental: Joe Biden appelé à soutenir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Des températures caniculaires annoncées samedi et dimanche sur l'Ouest et le Centre du pays    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    11e Festival de la chanson Chaâbi : prestations de quatre ténors confirmés du genre    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    L'heure de la convergence patriotique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



EMBOUTEILLAGES, BOUCHONS... A MOSTAGANEM : Le plan de circulation est à revoir !
Publié dans Réflexion le 15 - 08 - 2015

Circuler ou stationner en ville à Mostaganem relève du parcours du combattant, c'est ce que s'accordent à dire des automobilistes originaires de la ville où ceux de passage qui ont des difficultés à conduire dans une ville de plus en plus exigüe et surchargée d'automobiles. Il est impossible de trouver une place de libre pour pouvoir garer son véhicule, même avec l'intervention des ‘'m'targuia'' qui contrôlent la ville.
Un centre-ville saturé dans lequel quelques commerçants s'autorisent à interdire aux chauffeurs de véhicules de stationner, mettant toutes sortes d'obstacles (chaises, tables, etc...) devant l'entrée de leurs magasins. Ajouter à cela tous ces sens uniques et panneaux d'interdiction qui bloquent les ruelles et les usagers de la route. Selon une logique qui a tendance à former des bouchons au niveau de l'avenue Mohamed Khemisti, la rue Khettab Abdelkader, vers la cité Djebli Mohamed ex ‘'Mont Plaisir'', Près du marché couvert ‘'Ex trois ponts'' et même au centre-ville. Ce sont là des impressions et des observations formulées par des citoyens qui assistent à chaque fois à des embouteillages étouffants à longueur de journée et très particulièrement aux heures de pointe. Depuis plusieurs années chacun suit de près l'évolution de la ville, de sa démographie galopante, ainsi que la multiplication du parc automobile et qui ont malheureusement tendance à se développer, un constat qui va certainement motiver les responsables concernés à revoir le plan de circulation. Une urgence signalée. Les idées de réaliser des parkings à étages et des sanitaires seront les bienvenues pour la population mostaganémoise, qui aspire à une meilleure prise en charge de toutes les doléances formulées. Certaines remarques portent sur la circulation routière, où disent quelques-uns ‘'il est préférable de marcher dans les rues saturées de Mostaganem, mieux que de circuler avec son véhicule ou emprunter un bus, saison estivale oblige et ce dans le but d'éviter tous ces bouchons provoqués par les voitures. Une situation qui doit impliquer et citoyens et responsables concernés pour trouver un moyen plus approprié à ce problème afin de libérer la ville de cet étouffement et améliorer les conditions de vie des citoyens.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.