Dans le respect de la Constitution et des lois républicaines : L'ANP fera face aux plans de la discorde    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    "L'aide de l'armée est capitale"    Le Hirak doit désigner une élite qui le représente    "L'armée ne doit pas imposer son agenda"    Chakib Khelil devant la Cour suprême    l'ambassade de France dément officiellement    Le prix du baril pourrait flamber    Justice : Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Zone euro : Reflux de la dette en 2018 mais l'Italie fait tache    Pétrole : L'amélioration des fondamentaux du marché derrière l'ascension des cours    Soudan: Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Ali Baba et les 40 voleurs    Des armements livrés à Khalifa Haftar sans factures    Un terroriste abattu dans la région du Kef    Coupe d'Algérie (demi-finales/retour), aujourd'hui, JSMB-ESS : Avantage pour Béjaia mais…    Van de Beek, ça coûte cher    Renato Sanches veut vraiment partir    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Championnat d'Afrique de lutte : Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Les examens sont du ressort des universités    "Laissez la justice faire son travail"    Le long métrage "Abou Leïla" en compétition à la Semaine de la critique à Cannes    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    Ain Lahdjer (Bouira).. Le non bénéficiaires de logement reviennent à la charge    Il sera poursuivi pour infraction à la législation.. Chakib Khelil devant la Cour suprême    Nouveau PDG de Sonatrach.. Rachid Hachichi prend ses fonctions    Après avoir critiqué l'opposition, il se dit ouvert à toute proposition constructive et initiative.. Le discours apaisant de Gaïd Salah    Sidi Bel-Abbés.. Saisie de kif et de psychotropes    Actions de solidarité durant le mois sacré.. Le mouvement associatif tend la main aux démunis    Coupe d'Algérie (1/2 finale retour) CRB 2 : CSC 0.. Le Chabab s'offre sa onzième finale    Mahrez veut quitter City    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    L'Algérie 5e plus chère sélection africaine présente en Egypte    L'atteinte au patrimoine peut conduire à l'effacement de l'identité civilisationnelle    Al-Sarraj dénonce le soutien «non proportionné» de la France à Haftar    Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    Semaine de la critique riche en premiers films    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES SOUSCRIPTEURS DU LPA MONTENT AU CRENEAU : Un sit-in observé devant le siège de la wilaya
Publié dans Réflexion le 20 - 03 - 2019

Lassés d'attendre leurs logements, les souscripteurs au programme de LPA, venant de Mostaganem, de Benabdelmalek Ramdane et de Fornaka se sont rassemblés devant le siège de la wilaya de Mostaganem, et ont sollicité l'intervention urgente du wali pour mettre fin à leur cas qui n'a que trop perduré.
En effet, pas moins d'une centaine de souscripteurs au programme LPA, réalisé à travers les différents chantiers dont (le projet de 340 logements LPA ‘' SOPRILAND ‘', projet de 50 logements LPA de la commune de Benabdelmalek Ramdane, projet de 30 logements LPA de la commune de Fornaka, ont dénoncé par le biais de cette manifestation le retard flagrant dans la réalisation de leurs logements. Selon eux, ces promoteurs n'auraient pas respecté leurs engagements ni dans le volet administratif, ni encore dans le volet de la réalisation des logements. Vu qu'il n'accorde aucun droit et aucune garantie comme quoi, se plaignent des agissements des promoteurs chargés de la réalisation de leurs logements, car ces projets trainent depuis l'année de leur lancement en 2013 et ont connu plusieurs arrêts en raison des mesures administratives. Les souscripteurs affirment qu'ils ont reçu des promesses depuis déjà six mois de la part du premier responsable de la wilaya, pour comprendre la situation et trouver une solution qui au moins aboutira au lancement des travaux mais sans réponse. Dans une déclaration à la presse, un protestataire a souligné qu'"à travers cette protestation, nous voulons avoir nos logements, on souffre de cette situation , cette formule est devenue dans la wilaya de Mostaganem une spéculation avec de sombres pratiques et pourtant ce ne sont pas les lois qui manquent pour permettre à tous les souscripteurs de bénéficier de logements décents car certains projets selon eux à l'image de ‘' sopriland ‘' ont été relancés juste avant la dernière visite du ministre de l'Habitat M .Temmar pour prendre ensuite un nouvel arrêt après sa visite. Des procédures illégales leur ont été imposées en violation de la législation en vigueur à l'image de versements en espèces, défaut de remise des VSP etc.…. Plusieurs promoteurs s'adonnent à des pratiques contraires aux dispositions régissant les projets LPA engagés selon la formule ‘'Vente sur Plan'' (VSP). Des promoteurs imposent sans scrupule leur diktat aux souscripteurs. Ces derniers sont contraints de se soumettre à certaines règles depuis leur inscription sur la liste des futurs bénéficiaires. Certaines dispositions règlementaires sont carrément bafouées par ces promoteurs à la recherche du gain facile et qui suscitent plusieurs interrogations. Pour rappel, les projets LPA engagés selon la formule ‘'vente sur plan'', exigent l'établissement des contrats de vente sur plan avant tout versement de l'apport des bénéficiaires. Par ailleurs, les dispositions de l'article 42 de la loi 11.04 du 17.02.2011 fixant les règles régissant l'activité de promotion immobilière exigent à ce que la signature du VSP soit subordonnée à la souscription préalable d'une garantie auprès du FCGMPI. Dans ce sillage, la loi prévoit qu'en cas d'inobservation de ces dispositions, notamment la perception de versement sans ‘'VSP'', exposera les promoteurs contrevenants à des sanctions administratives et éventuellement à des poursuites pénales. Donc, selon son bon vouloir, le promoteur triche pour amasser des sommes faramineuses. Devant cette situation, les souscripteurs se retrouvent donc menés en bateau et traînés en long et en large par ce promoteur malhonnête qui, en l'absence de contrôle de l'administration, va en contresens des lois en vigueur. Les souscripteurs sollicitent l'intervention du wali et l'ouverture d'une enquête par les services concernés pour mettre fin à leur calvaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.