12 politiques mis en cause    Le Conseil constitutionnel ajourne sa déclaration sur la présidentielle du 4 juillet    Les acteurs politiques saluent un «acquis populaire»    Quelques surprises sur la liste Belmadi    Le Bayern le doublé    GS Pétroliers-USM Blida en finale messieurs    Ce sera le 8 juin au stade Mustapha-Tchaker    Les clubs de la région sud-est menacent de boycotter le championnat    22 blessés, dont 3 graves, dans une collision entre 2 bus    Le Mausolée royal de Maurétanie rouvert au public après 27 ans de fermeture    Parasite du Sud-Coréen Bong Joon-ho remporte la Palme d'or    ACTUCULT    Le douteux voisinage du Soudan    Tadjine aux épinards    Pain boulou    Pyongyang répond par une insulte aux critiques de Bolton    11 milliards pour l'aménagement des plages    Sahara Occidental : Pour les Sahraouis, la France a saboté le travail de Köhler    Douadi Boussella. Poète : Une passion dans les veines    Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab: «L'Etat ne reviendra pas sur la règle du 51/49»    Médéa: Trois morts dans une collision    Transition politique: Nabni se penche sur huit expériences démocratiques concluantes    Des médecins algériens au chevet des Rohingyas    Amazon Prime Video, bientôt lancé en France, menace Netflix    La pénétrante de Oued Ouchayeh dans un sale état    Un dialogue inclusif s'impose    Le Thought 4 Food s'invite à Annaba    Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie    Les achats de l'Aïd ont commencé    Comme en 1962? Comme en 1992?    "Il faut écouter le peuple"    Brahimi sort les mains vides    L'avion de l'opposant Katumbi attend l'autorisation d'atterrir à Goma    Le Hirak sur la planète Mars    Le site Medias DZ a fait un sondage sur les programmes du Ramadhan    Le testament d'un journaliste philosophe    Japon : Baisse des exportations pour un cinquième mois consécutif    Tournoi de Sassari : Médaille de bronze pour Fateh Benferdjellah    MC Oran : le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Situation en Libye : Smail Chergui dénonce une guerre par procuration    Européennes : LREM entre le marteau des gilets jaunes et l'enclume des divisions internes    A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse    Lacunes de sécurité et mauvaise exploitation    Quel Brexit sans Theresa May ?    L'Algérie s'opposera à la transaction    La feuille de route des Moudjahidine    Le gouvernement annonce le gel des poursuites    Programme du Planétarium de Chenoua pour lemois de Ramadhan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CONSULTATIONS POLITIQUES : La Présidence organisera une rencontre consultative lundi
Publié dans Réflexion le 19 - 04 - 2019


Le chef de l'Etat par intérim, Abdelkader Bensalah dont le mouvement populaire réclame la tête au même titre que le Premier ministre Noureddine Bedoui, a entamé ce jeudi ce qui semble être un tour de table avec les leaders politiques, les personnalités nationales et des acteurs de la société civile. Il a ainsi reçu en audience à la Présidence de la république, successivement l'ex président de l'APN, Abdelmadjid Ziari et le président du front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid. On s'en doute, les discussions ont tourné autour des perspectives politiques envisageables à la lumière du mouvement de protestation populaire qui dure depuis neuf semaines. Abdelkader Bensalah qui se sait contesté par la rue, veut sûrement écouter le maximum d'acteurs sur la meilleure conduite à tenir pour sortir le pays de l'impasse. Cette série de consultations politiques intervient deux jours après le discours du chef d'état-major de l'armée qui avait affirmé que toutes les voies de sortie de crises restaient ouvertes. Mais le refus scellé et non négociable de l'option Bensalah par la majorité du peuple qui réclame le dégagement des trois «B» semble avoir poussé le chef de l'armée à changer son fusil d'épaule en ouvrant une fenêtre politique. C'est ce qui expliquerait peut être ces échanges entre le Président de l'Etat contesté et les chefs de partis.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.