Covid-19: réception prochaine d'une quantité de "Lovenox"    Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Liverpool : Les Reds placent deux internationaux sur la liste des transferts    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Saïd Bouhadja n'est plus    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    De nombreux établissements scolaires paralysés    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OUED-LILLI (TIARET) : Les habitants de la localité "Aghlal" bloquent la RN 90A
Publié dans Réflexion le 06 - 10 - 2019


Aux environs de 6h du matin, de ce dimanche 6 octobre 2019, des dizaines d'habitants et plus particulièrement des pères de famille de la localité "Aghlal", située à quelque 8 km du chef-lieu de la commune d'Oued-Lilli, qui se trouve à 28 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, se sont rassemblés et ont dressé une tente au niveau de la RN 90, qui ouvre sur plusieurs villes de l'ouest algérien et mène à la wilaya de Relizane. Au moment de notre arrivée sur les lieux, cette route nationale qui connait un grand trafic routier et une dynamique de circulation, était remarquablement vide, hormis des pierres et des barricades étalées sur prés de 800 mètres de ce tronçon routier. Les services de gendarmerie nationale étaient présents sur les lieux. Quelques représentants de ces habitants contestataires nous ont fait part de leurs revendications et aussi leurs préoccupations et cela, en dépit de plusieurs correspondances adressées à qui de droit..."Nous sommes proie à une marginalisation indescriptible, nous dira un habitant et à un autre d'ajouter:"Allez-y voir l'école qui a bénéficié d'un projet d'entretien d'un coût d'un milliard et rien n'a été fait et cette école menace effondrement et nos enfants sont proies à des risques majeurs. Un autre habitant, nous a sollicité à voir de très prés les rues et ruelles de la localité, qui se trouvent dans un état lamentable et malgré que l'Etat ait débloqué des enveloppes consistantes pour les collectivités locales, aucune opération de réaménagement urbain n'a vu le jour, rendant la vie de 370 familles insupportable et ce suite aux poussières qui se déclenchent à tout petit vent. Ces habitants revendiquent aussi, l'alimentation en gaz de ville. Ils nous ont informés du calvaire vécu, pour l'approvisionnement en gaz butane. Le problème de l'eau se pose avec acuité puisque les habitants s'approvisionnent en eau potable à leurs frais, soit 800 dinars la citerne chez les colporteurs d'eau et des fois cette commission est confiée aux enfants qui la partagent avec leur scolarité, tout à signaler que les enfants vivent le calvaire suite au déficit signalé concernant le transport scolaire. Pour l'heure, le chef de daïra s'est déplacé sur les lieux et est entré en négociations avec des représentants des citoyens protestataires qui menacent de hausser le ton en signe de dénonciation de leur ras-le-bol et en illustration, certains contestataires nous diront que le maire leur a déclaré qu'ils n'ont pas voté pour lui lors des dernières échéances. A 13 h, la RN90 est toujours fermée et les rangs des contestataires "s'amplifient", mais le calvaire des usagers de la RN 90, a pris des proportions alarmantes et plusieurs familles, dans le besoin, se trouvent obligés de faire des détours très gênants et parfois périlleux ,eu égard à la qualité des chemins qui mènent à la daïra d'Oued-Lilli. Nous y reviendrons.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.