Le procès de Karim Tabou reporté au 16 novembre    Des rappelés de la décennie noire manifestent à Lakhdaria    Une troisième voie au FFS    Le hub de Tam fait jaser    Des citoyens ferment la voie de la Grande poste    L'ONU lance le Forum du dialogue politique libyen    Macron, Erdogan, Djaballah et la rue arabe    Davies out pour huit semaines    Comment quatre jeunes ont ressuscité un village    Les Directions de l'environnement de wilaya organisent des opérations de reboisement    Actucult    Quand Magda Romi bégaie    En Syrie, un château des croisés tente de retrouver son lustre d'antan    Quand la politique chahute la stratégie de lutte    Entrée en vigueur du traité interdisant les armes nucléaires    trois manifestants tués en Guinée    Au moins 16 morts en Côte d'Ivoire...    La presse nationale relève la forte mobilisation des animateurs de la campagne référendaire    Zetchi salue le choix des joueurs expatriés et le rôle des parents    Les dates de l'AGO et de l'AGE fixées    Zelfani a lancé dans le bain ses jeunes recrues    Salah Lebdioui nommé ambassadeur d'Algérie en Suisse    Les souscripteurs protestent    "Les jours à venir seront plus difficiles à gérer"    Nouvelle alerte    Insuffisance de moyens dans les établissements scolaires    Les pertes estimées à environ 3 millions de dollars par jour    Le revers de la médaille    Société civile ou la nouvelle fabrique du militant errant !    Le gouvernement technocrate est-il la bonne solution ?    Le Sila aura bien lieu !    "Un écrivain doit s'inscrire dans des combats"    Mohamed Messaoudene. Porteur de projet d'agriculture bio : «Mon objectif est de promouvoir les produits agricoles locaux»    Oran : Coup d'envoi du Salon Batiwest    Commerces de la friperie à Constantine : Un rush qui traduit une triste réalité    6 grands bienfaits de consommer des fruits et des légumes tous les jours    Barça : Vers une démission de Bartomeu dès ce lundi ?    Sidi Chahmi et Hassi Ben Okba: Plus de 3 milliards pour des projets dans les zones d'ombre    Qu'est-ce qu'un « Hirak » qui n'a pour objectif que le « Hirak» ?    Traité virtuel    Ligue 1 - Mercato: Entre les espérances et la réalité du terrain    MC El Eulma: CSA - SSPA, un conflit dévastateur !    Mascara: Des promesses pour les porteurs de projets    La vente de produits pyrotechniques revient    Abdelmadjid Chikhi: Alger et Paris peuvent «avancer» sur les questions mémorielles    Tiaret: Exhumation des restes des corps de six martyrs    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BELHIMER SOULIGNE LES BIENFAITS DU HIRAK : Vers le 22 février, ‘'journée nationale''
Publié dans Réflexion le 18 - 02 - 2020

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer, a souligné mardi à Alger que le Hirak peut à l'avenir, dans le cadre de la refondation de la scène politique, alimenter un système de veille et donner naissance à une nouvelle société civile.
En effet, lors de son passage à "L'invité de la rédaction" de la Chaîne III de la Radio algérienne, M. Belhimer a déclaré que "Il n'est pas question d'enfreindre la poursuite du Hirak qui peut à l'avenir alimenter un système de veille, la naissance d'une nouvelle société civile, d'associations sur de nouvelles bases, et la refondation de la scène politique". Soutenant l'appel de ce mouvement à consacrer le 22 février comme une journée nationale. Il a estimé que "le Hirak est un mouvement populaire autonome béni qui a sauvé l'Etat algérien d'un effondrement annoncé". M. Belhimer a ajouté que "le Hirak qui est salutaire, fort opportun et légitime, a soulevé un cri de détresse et d'amour pour l'Algérie, et qui a pris conscience d'un état d'effondrement avancé des institutions de la République. Concernant le changement de mode de gouvernance politique tel que préconisé dans le plan d'action du gouvernement, le ministre a rappelé que ce plan, adopté par le Parlement, "place l'équation politique au premier rang des chantiers ouverts" toute comme "la reconquête des libertés". A ce propos, M. Belhimer a indiqué que parmi les actions inscrites au premier rang figure, entre autres, "une matrice politique qui vise à réhabiliter les institutions de l'Etat sur la base de renouer avec le suffrage universel et de couper la relation entre l'argent et l'exercice du pouvoir", tout en reconnaissant qu'en Algérie "la crise est d'abord de sens politique". Le nouveau mode de gouvernance, selon lui, "fait appel à l'exercice des libertés de réunion et de manifestation, à une justice indépendante et moderne, adossée à un système de sécurité des personnes et des biens" et nécessite la mise en place d'un système qui "associe la démocratie représentative à la démocratie participative", soulignant, dans le même ordre d'idées, l'importance d'un "lien permanent" entre une mobilisation sociale populaire et une représentation politique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.