Liverpool : Klopp avait baissé les bras pour Coutinho    La Ligue 1 française trouve une formule pour la baisse des salaires    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Abdelouahab Fersaoui condamné à une année de prison ferme    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les feuilles de l'automne    Les écoles privées aux abonnés absents    L'infrangible lien…    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Impact de la pandémie de Covid-19 : Allégement des mesures fiscales pour les entreprises    Elle était la première femme parachutiste de l'Algérie post-indépendance : Décès de Mme El Moussaoui Fatima    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    90 kilogrammes de kif saisis après une course-poursuite    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Le président du RAJ condamné à un an de prison    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Les prix flambent sur les marchés internationaux    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE DIRECTEUR DE LA PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM AU FORUM DE REFLEXION : 3000 secouristes formés par la protection civile
Publié dans Réflexion le 26 - 02 - 2020

En présence de l'équipe de la rédaction de Réflexion et les représentants locaux des différents medias, l'invité du forum du quotidien ‘'Réflexion ‘', le colonel, Zighed Abdelhamid, directeur de la protection civile de la wilaya de Mostaganem a étalé les principaux points du plan d'action de l'année 2020 élaboré par ses services pour la prochaine saison estivale, traitant les accidents de la circulation, les dangers du monoxyde de carbone, les feux des forêts et la formation des secouristes .
Un plan spécial pour la surveillance des plages non surveillées
Pour la saison estivale, le colonel, Zighed Abdelhamid directeur de la protection civile de la wilaya de Mostaganem a fait savoir que ses services ont élaboré un plan spécial pour la surveillance des plages non surveillées, ainsi que la création de nouveaux postes de contrôle avancés, pour la sécurité des estivants , à travers plusieurs plages ainsi que sur les importants axes routiers. Il est utile de préciser que durant l'année précédente, plus de 650 agents de la Protection civile ont été mobilisés dans la wilaya de Mostaganem pour la surveillance des plages, (période allant du 1 juin-30 septembre) 2019. En effet, la direction de la protection civile a mobilisé, dans le cadre du dispositif de surveillance des 43 plages autorisées à la baignade, 139 secouristes permanents et 18 plongeurs professionnels. Il a été fait appel également à 498 secouristes saisonniers. Par ailleurs, 11 ambulances, un staff médical et paramédical (secouristes) sont mobilisés également pour le transport et le transfert des noyés et blessés vers les hôpitaux proches des sites balnéaires. D'autre part, en vue de sécuriser le mouvement des estivants le long de la route nationale n° 11 (chemin côtier), de la frontière de la wilaya de Chlef jusqu'à celle de la wilaya d'Oran (120 Km), un dispositif de secours de proximité, composé de 8 ambulances d'intervention rapide, a été déployé en cas de noyade ou accidents de la circulation. Parallèlement, la direction de la protection civile a équipé les 43 plages de postes de contrôle dont de nouveaux centres au niveau de 04 plages ouvertes pour la première fois à la baignade ‘'saison 2019''. En outre, neuf zodiacs et deux autres embarcations semi-rigides sont mobilisés pour la surveillance des estivants, les recherches et les secours au large de la mer, avec le renforcement de la brigade de plongeurs et d'agents supplémentaires des wilayas de l'intérieur du pays.
Lutte contre les feux de forêts
Comme chaque année, les feux de forêt sont au rendez-vous ; cet invité indésirable s'impose particulièrement à la saison estivale pour réduire en cendres des milliers d'hectares de végétation, laissant derrière lui un décor des plus désolants affectant ainsi la faune et la flore des zones forestières et des maquis. Le Colonel Abdelhamid Zighed, Directeur de la protection civile de la wilaya a souligné que le phénomène des feux de forêts au niveau de la wilaya a été moins constaté cette année par rapport aux années précédentes. M Zighed a fait état de quelques incendies enregistrés l'été passé, soulignant que la surface des forêts de la wilaya de Mostaganem est de 32.700 ha, soit 14 % de la superficie de la wilaya dont 90 % couverts d'arbres de pin d'Alep et maritime et d'eucalyptus. Pour faire face aux feux de forêts dans la wilaya de Mostaganem, la Direction de la protection civile de la wilaya a mis en place au niveau des forêts des postes avancés pour la surveillance et le contrôle. Ce poste permettra le suivi des opérations d'intervention et la surveillance des forêts à l'exemple du poste de contrôle avancé au niveau de la forêt de Bourahma, laquelle a subi en ébut de la saison estivale plus de 10 incendies dans les zones des douars Ouled Kaddour, Ouled El Hadj et Dradiz, ainsi que d'autres où le brasier a dévasté un important couvert forestier.
Accidents de la route : 22 morts en 2019
Insistant sur le facteur humain, comme principale cause des Hécatombes routières, le colonel Zighed, s'est basé sur la nécessité des campagnes de sensibilisation pour que le citoyen ait une culture du respect du code de la route, pour démunir les accidents de la route. Concernant le bilan de l'année 2019, les services de la Direction de la protection civile de Mostaganem ont enregistré 22 morts et 1702 autres blessés, dans 1466 accidents de la circulation, survenus à travers la wilaya de Mostaganem, au cours de la période du 01 janvier au 31 décembre 2019. La même source fait remarquer que le mois le plus sanglant a été celui de juillet, avec la mort de 5 personnes et 180 autres blessés à la suite de la survenue de 160 accidents de la circulation. Au sujet des accidents dus au monoxyde de carbone, le directeur de la protection civile a fait savoir que ses services ont enregistré quelques accidents d'asphyxies au monoxyde, mais aucune victime n'est à déplorer dans la wilaya de Mostaganem, ajoutant à ce sujet que, ses services ont enclenché une campagne d'information et de sensibilisation qui consiste à informer les citoyens sur les dangers de ce monoxyde, leur apprendre les bons gestes et surtout les inviter à respecter scrupuleusement les règles de sécurité concernant le fonctionnement des appareils de chauffage et chauffe-bains ; car, on ne le répétera jamais assez, il y va de leur vie. .

Des motocyclettes pour les opérations de secourisme
La direction de la Protection civile de la wilaya de Mostaganem est équipée de trois motos, dotées d'un kit d'intervention rapide. Cette acquisition a comme but tracé par la Protection civile, un avantage dans la réussite totale de ses missions lors de la prochaine saison estivale. C'est un moyen de transport rapide et efficace qui permet aux motards, qui ont suivi un stage de formation technique et pratique, d'emprunter des chemins sinueux, ou même dans des endroits au relief accidenté pour sauver des vies humaines en cas d'accidents de la circulation notamment. Ces motos sillonneront le réseau routier du littoral mostaganémois en été. Le kit comprend tous les équipements nécessaires pour prodiguer les premiers soins.
Formation en secourisme pour 3000 citoyens
Dans le cadre de la formation en secourisme, la direction de la protection civile de la wilaya de Mostaganem s'est engagée à former 3000 citoyens de toutes les franges de la société. Assurée par des médecins et des officiers formateurs de la Protection civile, cette formation au profit du grand public consistera à enseigner les gestes utiles et vitaux pour la réanimation et l'assistance à un blessé avant l'arrivée des secouristes professionnels», explique M Zighed, directeur de la protection civile de Mostaganem. «Vu le succès connu à travers les premières expériences dans le domaine », d'autres sessions seront programmées au courant de l'année, a-t-il annoncé. L'objectif tant recherché par cette initiative, souligne le Directeur, c'est apprendre à éviter d'empirer la situation en voulant bien faire, de réagir malgré la panique grâce à l'apprentissage des bons réflexes et de savoir pratiquer les gestes appropriés pour aider une personne ou plusieurs personnes en détresse, quelle que soit la situation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.