Affaire Tahkout : poursuite du procès avec l'audition d'autres accusés et des parties civiles    Minurso: l'Afrique du Sud regrette l'absence d'un mandat étendu aux droits de l'Homme    Sétif: des mesures d'urgence pour assurer un confinement rigoureux    Le Président Tebboune présente ses condoléances à la famille de l'avocate Terrafi Yasmine    Russie : Un conseiller du chef de l'agence spatiale russe arrêté pour «trahison»    Signature d'une convention entre le ministère des Affaires religieuses et l'ONPLC    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Les 13 manifestants acquittés    Révision de la Constitution: Les propositions du MSP    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Complexité insurmontable ?    Tiaret: Près de 1.800 logements attribués    DENSIFICATION    Oran: trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés    Abdelhak Lamiri: «L'idée de relance de l'économie n'a jamais vu le jour»    Constructions inachevées et non conformes aux permis de construire: Plus de 15.000 dossiers régularisés par les commissions des daïras    Institut Cervantès: Un riche programme éducatif et culturel pour juillet    Le financement participatif bientôt opérationnel    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Le Coram soutient 27 projets pour 150 millions d'euros    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Près de 300 migrants interceptés par la Turquie    Un sixième centre de dépistage mis en service à Oran    Réception prochaine d'un service des urgences médico-chirurgicales    Les commerçants tirentla sonnette d'alarme    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Flambée des prix des climatiseurs    "Le 7e art a permis un changement profond dans les révolutions"    Epopée d'un pays en construction    Eléments constitutionnels de "l'Etat démocratique et social"    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    La Juventus pied au plancher, la Lazio au rattrapage    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    Enfin !    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Le ministre des sports répond a Taoufik Makhloufi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Italie : Un vaccin capable de neutraliser le covid-19
Publié dans Réflexion le 08 - 05 - 2020


Une équipe de scientifiques italiens affirme avoir réussi à générer des anticorps neutralisants contre le covid-19 chez des souris. Une bonne nouvelle dans la recherche active d'un vaccin. Une avancée importante dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Une équipe de chercheurs italiens des laboratoires pharmaceutiques Takis Biotech et de l'Institut national pour les maladies infectieuses (INMI) Lazzaro Spallanzani à Rome, affirme avoir fait une découverte mondiale. L'agence de presse italienne, ANSA, explique que les scientifiques ont réussi à créer des anticorps neutralisants efficaces contre le covid-19 chez des souris. Une première. Les chercheurs expliquent que ces anticorps, injectés par voie intramusculaire, permettent d'empêcher le virus d'atteindre les cellules humaines. Les recherches s'intéressent tout particulièrement au matériel génétique de la protéine «Spike» (S). C'est cette protéine, située dans l'enveloppe du Sars-CoV-2, qui est au cœur des questions vaccinales. Lors de la contamination, elle vient en effet s'accrocher sur les récepteurs présents sur certaines cellules du nez, des poumons ou du cœur, et prolifère ensuite dans d'autres cellules. Le but du vaccin est donc de trouver un anticorps permettant d'empêcher Spike de se fixer sur ces cellules. Selon le directeur des recherches, Emanuele Marra, parmi les 5 vaccins testés dans les laboratoires de l'INMI, deux montrent des signes encourageants et pourraient même s'adapter à la possible mutation du virus. «Les résultats obtenus à ce jour sont encourageants et bien au-delà des attentes: après une seule vaccination, les souris ont développé des anticorps qui peuvent bloquer l'infection du virus Sars-CoV-2 sur les cellules humaines», affirme Luigi Aurisicchio, PDG de Takis Biotech. «A ce jour, la réponse immunitaire générée par la plupart de nos cinq candidats a un effet sur le virus. Nous attendons des résultats encore meilleurs après la deuxième vaccination», ajoute Emanuele Marra. Mais attention, ces résultats encourageants ne signifient pas qu'un vaccin va être disponible rapidement. Takis Biotech et l'institut Lazzaro Spallanzani ont désormais besoin du soutien du gouvernement italien et de la collaboration internationale pour développer le vaccin et lancer un essai clinique qui ne pourrait débuter qu'à l'automne. «Certains vaccins ont reçu un financement important et ont déjà commencé la phase clinique dans d'autres pays. Nous faisons de notre mieux pour trouver vaccin issu de la recherche italienne, avec une technologie entièrement italienne et innovante, qui soit testé en Italie et mis à la disposition de tous. Pour ce faire, nous avons besoin du soutien des institutions et des partenaires qui nous aident à accélérer le processus», indique Luigi Aurisicchio.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.