Alors que la défense d'Oultache évoque un tir mortel d'une tierce personne : La partie civile s'interroge sur les commanditaires de l'assassinat de Tounsi    30 000 comprimés de Lyrica et 300 millions de cts à bord d'une 4×4 à El Tarf    Imposante mobilisation à Alger    À qui distribuer les bons points ?    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    La rencontre fédérale a failli dégénérer    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES MILITANTS DEMANDENT LE DEPART DU COORDINATEUR : Le RND sur ‘'un toit brûlant'' à Tiaret
Publié dans Réflexion le 21 - 12 - 2020

Samedi 19 décembre 2020, aux environs de 9h, des militants du parti R.N.D, se sont rassemblés devant le siège du parti de rassemblement national démocratique, sis, rue "Ben Badis à Tiaret, et ont fermé les portes d'accès au siège, en fixant des banderoles portant des écriteaux, à l'exemple de"20 ans de corruption...barakat", ou encore" coordinateur...Dégagé".
Séparés seulement par la route, d'autres militants ont dénoncé les procédures qui ont entaché le cours de désignation du bureau exécutif de la commune de Tiaret et considèrent l'actuel bureau comme étant illégal, car le quota exigé pour la tenue de l'assemblée générale n'a pas atteint les normes dictées par le règlement intérieur du parti. Pour d'amples informations et après avoir su que les militants du RND, du bureau communal de la ville de Tiaret, se sont scindés en 2 groupes, les uns persistent et signent qu'ils sont les vrais représentants du bureau et que les élections ont eu lieu dans des conditions favorables et qu'ils ne vont pas attendre des synthèses des réticences dictées par la hiérarchie. L'autre partie de militants, se voit lésée et n'a aucunement été sollicitée aux élections du bureau communal ,d'ou s'est dessiné un véritable fossé entre ces 2 parties, qui malgré ces différends ,se sont entendus sur une unique revendication: Le départ immédiat du coordinateur, qui a à son actif près de 20 années .Mr Hamid Bekhairi, était absent lors de ces contestations qui ont eu lieu et joint par téléphone ,par nos soins, il nous dira: "Les élections n'ont pas été aux attentes de la hiérarchie et se sont déroulées dans des conditions douteuses et non conformes au règlement intérieur du parti et nous considérons que le bureau qui se désigne par lui-même ,loin d'une assemblée générale consensuelle, est illégal" . La certitude, est que le parti RND, passe par une étape difficile et des dissidences au niveau de la base amplifient la saignée au sein de ce parti, qui vont certainement se généraliser à d'autres communes et selon des échos parvenus à notre rédaction, les bouillonnements discrets ont refait surface.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.