Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Transition énergétique : «Le rôle de Sonelgaz est incontournable» selon Chaher Boulakhras    Une "Sonelgaz bis" pour le renouvelable    Les élus de l'APW exigent une enquête    L'après-Trump commence aux Etats-Unis : Investiture du président élu Joe Biden    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Conseils simples d'entretien du véhicule pour l'hiver extrême    Un incendie détruit quatre écoles au Bangladesh    Maroc : Premier cas de variant du nouveau coronavirus    Les ventes d'automobiles plongent en 2020 à cause de la Covid-19    Mondial 2021 de Handball : Retrouvailles entre l'Algérie et la France en fin d'après-midi    3 décès et 249 nouveaux cas    MO Béjaïa : Sebaâ remercié, Abbès arrive    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Plusieurs joueurs sanctionnés    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Arrivage de vaccins contre la Covid-19 : La confusion persiste    La commune se tourne vers les marchés couverts    Journée de protestation des enseignants    Boumerdès : Quel sort pour l'industrie de la pêche ?    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Chlef: Des constructions illicites sur des terres agricoles    Bouira: L'université Akli Mohand Oulhadj classée 22ème à l'échelle nationale    Un avant-projet en question    Une voiture dérape, un mort et deux blessés    Oran: Un carambolage impliquant 19 véhicules sur le 4eme périphérique    Des familles en danger de mort au 26 rue Larbi Ben M'hidi: Risque imminent d'un effondrement d'un immeuble au centre-ville    Un détachement de navires de guerre russes accoste au port d'Alger    Bir El Djir: Des aménagement en prévision des JM 2022    JSM Béjaïa: La feuille de route en application    La future loi, le sexe et l'âge    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    2,382 millions de km2 attendent l'amour et le travail du citoyen    Tiaret: Un film en hommage au comédien Hamza Feghouli    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Rêver à perdre la raison !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





20 millions d??lecteurs inscrits pour la pr?sidentielle du 9 avril
Le spectre de l?abstention ne fait pas peur ? Ouyahia
Publié dans La Voix de l'Oranie le 12 - 03 - 2009

A moins d?un mois de l??lection pr?sidentielle, Ahmed Ouyahia, en sa qualit? de pr?sident de la commission technique, est intervenu, hier, sur les trois cha?nes de radio, en simultan?, pour faire le point de la situation.
Tout d?abord, un chiffre: le nombre d??lecteurs inscrits pour cette ?ch?ance est de 20 millions. En hausse par rapport ? la derni?re consultation populaire, la l?gislative de novembre 2007. ?Le minist?re de l?Int?rieur et des Collectivit?s locales annoncera au cours de la semaine prochaine le nombre des ?lecteurs apr?s la r?vision des listes?, devait pr?ciser Ouyahia.
Le Premier ministre a indiqu? que toutes les mesures s?curitaires et mat?rielles ont ?t? prises pour assurer la r?ussite du scrutin. Entre autres, la pr?sence des repr?sentants des candidats dans les bureaux de vote et lors de l?op?ration de d?pouillement des bulletins ? l?issue de laquelle ils re?oivent un proc?s-verbal de l?op?ration.
Il y aura aussi la pr?sence des observateurs internationaux: une centaine de l?Union africaine, quatre-vingts de la Ligue Arabe ainsi qu?une d?l?gation de l?Organisation de la conf?rence islamique (OCI) et des Nations unies seront pr?sents lors du scrutin.
S?agissant du r?le de la Commission nationale charg?e de la pr?paration et de l?organisation de la pr?sidentielle d?avril 2009, Ouyahia a affirm? qu?elle sera, ? l?avenir, incluse dans la loi ?lectorale. Quant ? la r?mun?ration de ses membres, les m?mes dispositions en vigueur en 2007 seront reconduites.
Ouyahia, revenant aussi sur la question ?voqu?e ?a et l? et concernant le risque de l?abstention, ne semble pas s?en soucier outre mesure. ?Du point de vue sociologique, estime-t-il, la pr?sidentielle est consid?r?e comme un pilier contrairement ? la d?putation (?lection qui enregistre le plus fort taux d?abstention).?
?Le citoyen est int?ress? par la pr?sidentielle, poursuit-il, ? travers le programme qui va dans son int?r?t et l?int?r?t du pays, et les municipales parce que le maire est l? et s?occupe de ses probl?mes. Le reste est question de sensibilisation. Op?ration que m?ne l?administration, mais qui est aussi du devoir des partis, des candidats et de leurs sympathisants.?
Ouyahia a exclu par ailleurs de ?consid?rer la Kabylie comme le fief du boycott? en expliquant que les gens votent s?ils se sentent int?ress?s. ?Je n?accepte pas le partage du pays en parties?, dit-il en mettant l?accent sur les probl?mes qui se ressemblent dans toutes les r?gions.
Au sujet du terrorisme, Ouyahia reste fid?le ? sa d?marche en r?affirmant sans ambages la lutte contre ce ph?nom?ne transfrontalier, tout en se disant partisan de la r?conciliation nationale.
Affirmatif, il estime que le terrorisme a ?t? ?s?rieusement r?duit? gr?ce ? un ?dispositif puissant qui donne des r?sultats?. Il n?exclut pas pour autant que d?autres actes terroristes se produisent ? l?avenir en partant du fait que ?le terrorisme frappe sans distinction?. Et dans une allusion aux derniers attentats qui ont cibl? la Kabylie, Ahmed Ouyahia convient que l?attentat suicide est ?la dimension supr?me de la culture de destruction?.
Du fait de la persistance des actes de violence, le dispositif de lutte contre le terrorisme sera maintenu en permanence avec des mesures suppl?mentaires ? l?occasion de l??lection pr?sidentielle, pr?cisera enfin le Premier ministre.
A propos de la r?conciliation nationale, Ouyahia a indiqu? qu?elle ?marche en parall?le avec la lutte antiterroriste?. ?Des mesures ont ?t? prises et d?autres dossiers sont trait?s par l?appareil ex?cutif?, a-t-il ajout? ? ce sujet.
Pour ce qui est des mesures qui seront prises en faveur des ?patriotes? (groupes de l?gitime d?fense), il a rappel? que c?est le pr?sident de la R?publique qui avait annonc? qu?ils vont b?n?ficier d?aides de l?Etat et que leur situation sera prise en charge. R?insertion pour ceux qui ne sont plus en activit? et des textes seront promulgu?s pour ceux qui le sont.
Au plan international, il ?voquera les relations avec le Maroc et la position de notre pays par rapport ? la question sahraouie. Il a salu? la nomination de Christopher Ross repr?sentant du SG de l?Onu pour le Sahara occidental et rappel? le principe de l?Alg?rie, membre observateur, qui est pour l?autod?termination du peuple sahraoui. ?Nous attendons pour voir?, a-t-il soulign?.
M?me constance au sujet de l?ouverture de la fronti?re avec le Maroc. ?Les Marocains connaissent les probl?mes pos?s. Ce n?est pas avec des appels m?diatiques ou les instances internationales qu?on va les r?gler?, a-t-il expliqu?.
Quant ? l?UPM, il rappelle que notre pays en est partie int?grante. Il y adh?re selon lui en ?tant ?fid?le ? ses constantes politiques et ? ses engagements internationaux?. ?L?Alg?rie est partie prenante ? ce regroupement depuis sa fondation, c?est un membre fondateur et par le plus haut symbole incarnant la R?publique, ? savoir le pr?sident de la R?publique?, a indiqu? Ouyahia qui ?tait l?invit? d?une ?mission sp?ciale de la Radio nationale.
?C?est son environnement g?ographique (l?UPM), elle ne peut pas ne pas y ?tre, et c?est son environnement strat?gique, elle ne peut pas lui tourner le dos?, convient-il. Un message subliminal aux voix qui appellent notre pays ? sortir de ce regroupement r?gional.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.