Il répond aux critiques soulevées par la candidature de Bouteflika.. Sellal contre-attaque    Jeunes ayant échoué dans leur projet.. Zemali : «Il n'y aura pas de poursuites»    Pour booster les exportations vers les USA.. Mise en place des mécanismes appropriés    Meurtre de l'étudiant Assil à Ben Aknoun.. La police arrête un suspect    Alors que le nombre de bus et de dessertes sera augmenté à Tizi Ouzou.. Le plan de circulation attend toujours    Pour une meilleure prise en charge médicale.. La loi relative au moudjahid et au chahid sera révisée    Coupe d'Algérie (1/4 de finale).. La double confrontation CSC-MCO décalée au mois de mars    Coupe de la confédération (2e journée).. La bonne affaire du NAHD    Ligue des champions.. Les Spurs, «héros» sous-estimés ?    Bedoui installe le nouveau DGSN.. Kara Bouhadba mise sur le partenariat    La gendarmerie rattachée à la Présidence ou l'Intérieur ?!    Partenariat université-Economie.. Cinq conventions signées à Oran    Présidence de la République.. Lamamra nommé conseiller diplomatique    Japon.. Les Aïnous seront reconnus comme peuple indigène    Monoxyde de carbone.. Décès de 4 personnes à Tébessa    En raison des guerres.. Plus de 100.000 bébés meurent annuellement    Variétés algéroises.. Faiza Dziria chante à Paris    Madame l'Afrique d'Eugène Ebodé.. Bon père mais volage    Lutte antiterroriste.. Deux caches d'armes détruites    APC D'ORAN : Fin du litige avec les ramasseurs privés de déchets    SIDI BEL ABBES : Classes uniques et cours hétérogènes à Aïn Chafia    TIARET : Près de 800 psychotropes saisis à Frenda    La communication, faut-il le dire !    MARCHE TOURISTIQUE LOCAL : Point de promotion pour la destination ‘'Mostaganem'' !    CONSTRUCTION AUTOMOBILE : ‘'Nissan'' lancera bientôt son usine en Oranie    La Seaal se digitalise    Le DAPS, tel qu'il est appliqué, va créer un désordre important    Visa : Les compagnies aériennes en souffrent aussi    Skikda : Suspension de la grève des chauffeurs de bus    El Tarf : Un automobiliste renverse un piéton et prend la fuite    Constitution 1, 2, 3, et encore…    Le réseau d'influence des vingt dernières années a généré une autorité locale parallèle    Viandes : Les prix de nouveau sanglants    Sergio Ramos dément avoir pris volontairement un carton jaune    En bref…    Le départ de Mourinho a coûté plus de 22 millions d'euros à Manchester United    Choc Chelsea – Manchester en coupe d'Angleterre    Fespaco 2019 : Mémoire, identité et économie    Gaïd Salah fait la promotion du bilan de Bouteflika    Terrorisme : Riyad dans le collimateur de Bruxelles    Une usine de production de véhicules bientôt en Algérie    Le leader se teste à Relizane    Le stand algérien attire les foules    Football - Ligue 1: Le CRB quitte la zone rouge, l'USMA creuse l'écart    L'ambassadeur d'Algérie à Washington: Le dossier sahraoui pas un obstacle aux relations algéro-marocaines    Destinées concentriques en chaîne    Le rôle de l'oralité dans la sauvegarde du patrimoine amazigh    Fills Monkey le 24 février    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accidents domestiques
Les enfants payent le plus lourd tribut
Publié dans La Voix de l'Oranie le 09 - 08 - 2010

Avec l'approche du mois de ramadhan, le professeur du service de chirurgie plastique et réparatrice met en garde contre la négligence quant à l'utilisation de la «tabouna» qui demeure la cause première des grandes brûlures touchant en premier lieu les enfants. Posé à même le sol, cet appareil de cuisine qu'utilisent de nombreuses ménagères a eu raison d'un nombre impressionnant d'enfants. En effet, nous dira ce professeur, «la semaine passée, on a eu une petite victime de six ans qui a été évacuée de Relizane. Elle assistait à une fête traditionnelle avec ses parents qui a tourné au drame. La petite était entrée dans la salle où étaient posés ces réchauds, à même le sol, et est tombée dans une marmite.
Je ne pourrais jamais décrire le corps de cette fillette, elle n'avait que le visage d'indemne». Il faut préciser que la négligence y est pour beaucoup dans ce genre d'accident domestique. Il y a une dizaine de jours, c'est un nourrisson de six mois qui, lui, a succombé à ses brûlures après qu'une théière s'est renversée sur lui. Une casserole qui bascule de la cuisinière, une marmite pleine de soupe qui se renverse et l'irréparable se produit. L'enfant qui est victime de graves brûlures, soulignons-le, ne pourra jamais retrouver sa peau d'antan. C'est des séquelles indélébiles qu'il gardera à vie, ajoutant à cela le choc psychologique et l'évolution parfois dangereuse des blessures. D'un autre côté, le même chef de service, le professeur Kaïd Slimane en l'occurrence, reviendra sur un autre phénomène qui est les brûlures par explosion de bonbonne de gaz butane qui sont dévastatrices. A ce sujet, il nous expliquera qu'en l'espace d'une semaine ce sont six victimes qui ont été admises au service, avec des brûlures au troisième degré, ajoutant également que la surface brûlée a dépassé le seuil critique des 80%. Lorsqu'on sait que, quand la brûlure dépasse les 20% chez un enfant et 60% chez un adulte, elle devient fatale. Et de préciser que dans les brûlures par explosion, il importe de souligner qu'outre les blessures cutanées, on enregistre également des lésions de l'appareil respiratoire dues au blast de l'explosion. Rappelons qu'au cours des trois premiers jours du ramadhan de l'année passée, ce sont 21 cas de brûlures qui ont été enregistrés dont 30% du troisième degré.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.