Journée d'études en prévision de l'élaboration de l'avant-projet de politique nationale globale de prévention contre la corruption    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (Poids F33): l'argent pour Kamel Kardjena    Omari exhorte les agriculteurs à s'organiser dans des coopératives spécialisées    La loi sur les hydrocarbures porteuse de 2 messages substantiels pour les investisseurs    Réseaux sociaux: les journalistes appelés à la vigilance pour éviter le piège des fake news    Tissemsilt: marche de soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre    Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"    Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    USMA : L'USMA accueillera le WAC à Tchaker !    MCA 0 - JSK 3 : Les Canaris étrillent les Mouloudéens !    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Entraînement spécifique pour Slimani    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Journée de formation et de sensibilisation    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    «Il est possible de battre l'Algérie»    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Production oléicole à Tizi Ouzou : 18,2 millions de litres d'huile attendues    Ténès: Le diabète mobilise    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    MARCHES FINANCIERS La BCE a acheté près de 3 milliards d'euros d'obligations d'entreprise en une semaine    Plus de 50.000 euros et un pistolet automatique saisis    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Des morts dans des manifestations anti-Condé    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Acquittement pour 5 prévenus    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Panique dans les hippodromes nationaux
Une grippe saisonnière équine paralyse les courses
Publié dans La Voix de l'Oranie le 28 - 05 - 2011

Tel un couperet, le communiqué émanant de la Société des courses stipulant l'annulation des programmes, au niveau des hippodromes nationaux, a coupé le souffle à plus d'un. Parmi les turfistes, particulièrement, c'est la consternation. Dans les écuries, c'est la panique ! Et pour cause, quatre hippodromes à l'échelle nationale sont touchés par la grippe saisonnière, à savoir l'hippodrome Kaïd-Ahmed de Tiaret, Emir Abdelkader de Zemmouri, Bazer Sakhra d'El-Eulma et, enfin, l'hippodrome colonel Abdelmadjid Aouchiche du Caroubier situé en plein cœur d'Alger.
Ceci a eu pour effet d'annuler les courses pendant toute une semaine. Il est bon de savoir que l'épisode grippal se manifeste par l'apparition simultanée de signes cliniques chez plusieurs chevaux du même élevage. C'est la maladie clinique des voies respiratoires la plus contagieuse chez la race équine. Il est courant qu'une grande partie d'une écurie tombe malade en quelques heures. La guérison survient généralement après un repos d'une à deux semaines. A signaler que si les hippodromes Antar Ibn Cheddad d'Es-Sénia, Ghellab Attia de M'Sila, Sidi Naïl de Djelfa, Parc des loisirs de Laghouat et Guirri Aïssa Bensaker de Barika n'ont pas été touchés par la maladie, ceci n'a pas empêché la société des courses hippiques et du pari mutuel de prendre la décision d'annuler toutes les courses au niveau national par crainte de voir la maladie se développer de manière rapide et surtout pour éviter une hécatombe.
De gros sous en jeu
Il est inutile de rappeler qu'une grande perte sur les recettes, durant une semaine sans les courses et les paris, va toucher la SCHPM. En plus de la panique de l'épidémie, l'appréhension est forte dans toutes les écuries ainsi que chez les responsables de la société des courses, comme chez les propriétaires de chevaux. Non seulement le Grand prix du Président de la République est prévu pour le 18 juin prochain et qui réunira les meilleurs chevaux à travers tout le territoire national mais, ce jour-là, trois autres grands prix sont au menu, soit un total de plus de 150 chevaux qui seront engagés. C'est pour dire que si l'épidémie venait à perdurer, les courses encourent le risque d'être tout simplement hypothéquées. Une première en Algérie. Ce qui porterait un grand coup à l'esprit de la course hippique en Algérie mais aussi aux caisses de l'Etat, puisque les pertes seront énormes.
Des inquiétudes
et des interrogations
La question qui est posée maintenant est celle de savoir pourquoi les chevaux ne sont pas vaccinés régulièrement sans attendre qu'ils soient touchés par la maladie, surtout quand il s'agit d'une pathologie contagieuse. Pourquoi donc les responsables de la société des courses et les propriétaires de chevaux ne prennent-ils pas les précautions nécessaires avant et après chaque saison, d'autant plus que les gains sont énormes et permettent de parer à toute défection de ce genre, et ce, en pratiquant les vaccinations nécessaires en temps voulu ?
Du 26 mai au 1er juin 2011, une semaine sans les courses et les paris cela va paralyser aussi les parieurs et les accros du PMU qui sont les bailleurs de fonds de la Société des courses hippiques et du pari mutuel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.