Après l'ONM et l'UGTA, il a rencontré la direction de l'UNPA.. Sellal défend le «projet» du Président-candidat    Filière apicole.. Création d'un conseil national interprofessionnel    Résolution des affaires criminelles à El Tarf.. Hausse de 80%    Formation professionnelle.. 1000 nouveaux inscrits à Tizi Ouzou    Championnat arabe de boxe.. Huit médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    Le jeune arrête à BBA libéré    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    PREPARATIFS DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE : 8 nouveaux centres de vote créés    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Ernesto Valverde prolongé    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés à Oran et des armes saisies à Skikda    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Chérifa, la doyenne de la chanson kabyle traditionnelle
Publié dans Algérie Presse Service le 05 - 02 - 2012

ALGER - Une cérémonie haute en couleur a été organisée samedi soir à Alger en hommage à la doyenne de la chanson kabyle traditionnelle, Chérifa.
Une ambiance chaleureuse empreinte de nostalgie a régné pendant plus de deux heures de temps à la salle Ibn-Zeydoun dont la scène a vu le passage d'une panoplie de jeunes artistes au talent prometteur.
Après des extraits mélodiques joués par l'orchestre et un spectacle vif et rythmé exécuté par la troupe folklorique "Zira", un film documentaire de 15 minutes retraçant le parcours artistique de Chérifa, présente à la soirée, a été projeté.
L'auteur-compositeur Kamel Hamadi a ensuite occupé la scène pour déclamer des vers poétiques élogieux à l'égard de "la reine du chant Achouik" comme il l'a qualifiée.
La chanteuse Amel Ibdouzène, native de la région de Chenoua et Mounia de Bejaia, ont ensuite interprété l'une après l'autre quelques titres phares de Chérifa qui a reçu à cette occasion des cadeaux symboliques des mains de la ministre de la Culture, Khalida Toumi.
Surprise de la soirée, l'installation de la troupe féminine "El Khalète" sur la scène en compagnie de la chanteuse honorée, âgée de 86 ans et dont la voix est encore puissante et claire.
Cette troupe a subjugué le public présent en grand nombre et a réussi à créer une vraie ambiance de fête rythmée par une variété de bendir (tambour traditionnel), des clappements de mains et des you you typiques de la Kabylie qui fusaient par moment ici et là.
La dernière partie de la soirée a été animée par Chérif, un chanteur dont la façon de chanter semble identique à celle de son idole Chérifa, et par la chanteuse, établie en France, Taos Arhab, qui a gratifié le public d'un pot-pourri de chansons kabyles du terroir.
Chérifa, de son vrai nom Ouardia Bouchemlal, est née le 9 janvier 1926 à Ilmayen, dans la région d'Akbou (Béjaïa).
Orpheline du père très jeune, elle découvre son penchant pour le chant dès l'âge de sept ans. La simple écoute d'un roulement de bendir la poussait à se précipiter sur les lieux de la fête, ce qui lui coûtait souvent des corrections sévères de la part de ses oncles.
A dix-huit ans, elle décide de quitter sa région natale et de vivre de sa vocation ailleurs. Dans le train qui la conduisait vers Alger, elle compose "Abka Wala Khir ay Akbou" (Adieu Akbou), le titre qui fera sa renommée et qui demeure toujours aussi populaire.
Les plus célèbres chansons du riche répertoire de cette artiste, qui s'est produite, entre autres, à l'Olympia et au Zénith de Paris, sont "Aya Zerzour", "Azwaw", "Sniwa Dhi Fendjalen" et "Cheikh A Haddad".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.