RND: Des dizaines de militants demandent le départ de Ouyahia    Tizi Ouzou, Bouira: Imposantes marches pour le printemps berbère    Une mascarade de plus au détriment de l'intérêt national    Le choix des armes    Rencontre des Fédérations de wilaya, aujourd'hui, à Alger: L'UGTA à l'heure du changement    128 millions de mètres cubes: Situation rassurante des réserves en eau    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Football - Ligue 1: Des enjeux énormes pour tout le monde    Ligue 2: Le RCR hors course, l'ESM et l'ASMO en panique    UAFA - Incident entre Raouraoua et Bahloul: La FAF réagit et exige des excuses    51 morts sur les routes en une semaine    Pour réclamer leur dû auprès de l'APC d'Oran: Des entreprises privées, chargées des démolitions des habitations protestent    Plusieurs quartiers et cités ciblés par l'opération: Vers la réhabilitation des façades de 433 immeubles    Le quart de rôle de Bensalah    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    En soutien aux revendications du Hirak populaire : Les avocats poursuivent le boycott des audiences    Transition politique : Me Brahimi plaide pour la mise en place d'une commission souveraine    Bourses : L'Europe finit en légère hausse avant le week-end de Pâques    CAN-2019 (préparation): Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi    FAC : L'AG élective fixée pour le 27 avril    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Création de zones de pêche réglementées : Pour une exploitation durable de la ressource halieutique    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    Ould Abbès obtient l'autorisation    13 présumés auteurs de crimes et délits interpellés    Légère baisse des importations    Un 39e anniversaire particulier    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Mois du patrimoine    La semaine du titre pour le Barça ?    1 décès et 5 blessés graves lors d'un renversement d'un véhicule    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Chérifa, la doyenne de la chanson kabyle traditionnelle
Publié dans Algérie Presse Service le 05 - 02 - 2012

ALGER - Une cérémonie haute en couleur a été organisée samedi soir à Alger en hommage à la doyenne de la chanson kabyle traditionnelle, Chérifa.
Une ambiance chaleureuse empreinte de nostalgie a régné pendant plus de deux heures de temps à la salle Ibn-Zeydoun dont la scène a vu le passage d'une panoplie de jeunes artistes au talent prometteur.
Après des extraits mélodiques joués par l'orchestre et un spectacle vif et rythmé exécuté par la troupe folklorique "Zira", un film documentaire de 15 minutes retraçant le parcours artistique de Chérifa, présente à la soirée, a été projeté.
L'auteur-compositeur Kamel Hamadi a ensuite occupé la scène pour déclamer des vers poétiques élogieux à l'égard de "la reine du chant Achouik" comme il l'a qualifiée.
La chanteuse Amel Ibdouzène, native de la région de Chenoua et Mounia de Bejaia, ont ensuite interprété l'une après l'autre quelques titres phares de Chérifa qui a reçu à cette occasion des cadeaux symboliques des mains de la ministre de la Culture, Khalida Toumi.
Surprise de la soirée, l'installation de la troupe féminine "El Khalète" sur la scène en compagnie de la chanteuse honorée, âgée de 86 ans et dont la voix est encore puissante et claire.
Cette troupe a subjugué le public présent en grand nombre et a réussi à créer une vraie ambiance de fête rythmée par une variété de bendir (tambour traditionnel), des clappements de mains et des you you typiques de la Kabylie qui fusaient par moment ici et là.
La dernière partie de la soirée a été animée par Chérif, un chanteur dont la façon de chanter semble identique à celle de son idole Chérifa, et par la chanteuse, établie en France, Taos Arhab, qui a gratifié le public d'un pot-pourri de chansons kabyles du terroir.
Chérifa, de son vrai nom Ouardia Bouchemlal, est née le 9 janvier 1926 à Ilmayen, dans la région d'Akbou (Béjaïa).
Orpheline du père très jeune, elle découvre son penchant pour le chant dès l'âge de sept ans. La simple écoute d'un roulement de bendir la poussait à se précipiter sur les lieux de la fête, ce qui lui coûtait souvent des corrections sévères de la part de ses oncles.
A dix-huit ans, elle décide de quitter sa région natale et de vivre de sa vocation ailleurs. Dans le train qui la conduisait vers Alger, elle compose "Abka Wala Khir ay Akbou" (Adieu Akbou), le titre qui fera sa renommée et qui demeure toujours aussi populaire.
Les plus célèbres chansons du riche répertoire de cette artiste, qui s'est produite, entre autres, à l'Olympia et au Zénith de Paris, sont "Aya Zerzour", "Azwaw", "Sniwa Dhi Fendjalen" et "Cheikh A Haddad".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.