Des cours sur la télévision publique à partir du 5 avril    Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie    Real Madrid: son avenir, Modric a tranché    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Décès de Nassima Hablal, elle était la secrétaire de Abane Ramdane
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 05 - 2013

Elle mettait beaucoup de passion à parler de Abane Ramdane et laissait transparaître, chaque fois qu'elle évoquait son nom, un sentiment de fierté. La fierté d'avoir été sa secrétaire, d'avoir été une proche, un peu sa mémoire.
Nassima Hablal, décédée mardi à l'âge de 85 ans, avait gardé une mémoire intacte pour raconter, par le menu détail, son parcours aux côtés des grands de la révolution. Grands par leur simplicité et leur humilité comme elle aimait à le dire en se remémorant des souvenirs avec Abane Ramdane qui avait trouvé, dans sa demeure, un refuge sûr, Aïssat Idir, avec qui elle avait travaillé au sein de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Amara Rachid et beaucoup d'autres responsables comme le défunt M'hamed Yazid.
Sa conscience politique, elle l'aiguisa suite aux massacres du 8 mai 1945 qui ont été le facteur déclenchant d'un militantisme qui l'a mené, jeune, à suivre les discours de Messali Hadj, à côtoyer les militants du PPA et ceux du MTLD jusqu'au déclenchement de la révolution.
Elle fît la connaissance de Abane et devint sa secrétaire en 1955. Elle fut, à ce titre, chargée avec l'équipe technique, qui avait pour seule logistique une ronéo, à sortir le premier numéro d'El Moudjahid, volumineux, de 70 pages, tient-elle à rapppeler dans un entretien avec un confrère de la presse nationale comme pour souligner la "prouesse" et surtout dire que le défi a été bel et bien relevé.
Une confiance absolue s'était établie entre elle et Abane, ce qui lui valut de connaître tous ses refuges. Et le principal sera celui de Belcourt à côté du Jardin d'essais qui n'était autre que sa maison. Elle sera arrêtée une première fois en 1955 et transférée à la prison Serkadji avant de l'être une seconde fois en 1957 alors qu'elle était secrétaire du comité de coordination et d'exécution (CCE).
Elle connut d'abord la torture à la caserne des bérets bleus à Hussein Dey. Puis ce fut Serkadji, El Harrach, la prison la roquette en France. Atroces et abominables furent ses mots lorsqu'elle se rappelle ses instants de douleur, une douleur indicible qu'elle a traînée jusqu'à la fin de ses jours.
En dépit du poids des années, Nassima Hablal avait gardé ses souvenirs bien enfouis dans sa mémoire. Ce corps frêle était habité par une âme de militante à l'engagement sans faille. Une militante qui s'est formée aux côtés de gens désintéressés comme son compagnon de lutte Mustapha Ben mohamed, un militant de la cause nationale et un fervent défenseur des travailleurs qui disparaît le même jour que Nassima Hablal comme pour signer la fin d'un engagement dévoué, entamé depuis plus de soixante ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.