El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La presse s'interroge sur le taux de participation de la communauté nationale à l'étranger
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 04 - 2014

La presse nationale s'est interrogée samedi sur le taux de participation de la communauté nationale à l'étranger où les bureaux de vote pour l'élection présidentielle sont ouverts depuis la matinée à plus d'un million d'électeurs tandis qu'en Algérie les six candidats continuaient d'appeler les citoyens à une forte participation le 17 avril.
Comme le soulignent El Moudjahid, El Massa et Echaâb, la communauté nationale établie à l'étranger se rend aux urnes à partir de samedi matin et dispose de cinq jours (12-17 avril) pour faire son choix parmi les six candidats en compétition pour l'élection présidentielle.
Tous les moyens humains et matériels pour la réussite de ce scrutin ont été réunis pour accueillir les 1.009.000 électeurs répartis à travers 398 bureaux de vote, soulignent-ils.
"Les postulants ou leurs représentants qui ont animé des meetings dans l'Hexagone et ailleurs, ne sous-estiment pas l'importance du vote de la diaspora algérienne, même si celle-ci reproche aux autorités nationales de ne pas faire assez pour elle. A bien des égards, elle donne le ton et le pouls de la participation générale qui oscille, naturellement, en fonction de l'importance et de l'enjeu de la consultation", écrit de son côté Horizons dans un commentaire.
Optimiste, le même journal note qu'au regard des promesses formulées à leur endroit durant la campagne électorale qui s'achève dimanche à minuit en Algérie, "les émigrés ne seront pas indifférents à l'appel de se rendre aux urnes. Mais comme la communauté n'est pas monolithique, l'enthousiasme des uns peut être tempéré par l'indifférence, voire l'opposition, des autres."
"Les assurances fournies quant à la transparence du scrutin et le contrôle que peuvent exercer les représentants des candidats sur les opérations électorales sont de nature à persuader les récalcitrants", estime Horizons.
Pour le Soir d'Algérie, le vote de la communauté nationale à l'étranger, notamment en Europe, plus particulièrement en France, va donner un "avant-goût" de ce que sera le scrutin du 17 avril dans le pays.
"Iront-ils ou n'iront-ils pas voter? C'est toute la question qui taraude autant les pro-quatrième mandat, les représentants des autres candidats que les partisans du boycott. L'enjeu est de taille, puisque depuis toujours, la communauté à l'étranger donne le ton à ce qui se passera dans le pays jeudi 17 avril", s'interroge-t-il.
Durant la compagne électorale, précise le Soir d'Algérie, trois parties s'étaient adressées aux émigrés en Europe, à savoir les partisans du président sortant et candidat Abdelaziz Bouteflika, ceux de Ali Benflis et les boycotteurs du scrutin de jeudi prochain.
El Watan revient sur les dispositions prises par les autorités consulaires algérienne en France pour une meilleure organisation du scrutin.
"Le problème de l'éloignement des bureaux de vote des lieux de résidence a souvent été avancé, lors des précédents scrutins, pour justifier les taux
de participation médiocres. Pour ce scrutin, il a été procédé, dans la plupart des circonscriptions électorales, à une décentralisation des bureaux de vote au plus près des villes de résidence des électeurs", note-t-il.
Le journal s'interroge de savoir si ces dispositions encourageront les émigrés à travers les départements français à aller voter au moment où des voix appellent à la manifestation et au boycott.
El Khabar annonce également le début du vote des émigrés, pour la plupart établis en France, alors qu'Echorouk El Yaoumi met exergue la mise en place de nouveaux bureaux de vote proches des lieux de résidence de la communauté nationale afin de permettre aux électeurs d'accomplir facilement leur devoir électoral.
Par ailleurs, les journaux continuaient samedi de rendre compte des meetings des six candidats et de leurs représentants qui, à deux jours de la clôture de la campagne électorale, ont réitéré leur appel à une participation massive au scrutin du 17 avril.
Echaâb a ainsi consacré de larges espaces aux déclarations des six prétendants à la magistrature suprême qui étaient unanimes dans leurs meetings et rencontres de proximité du week-end à appeler à une forte participation des électeurs au rendez-vous de jeudi prochain.
El Watan rapporte de son côté que le candidat indépendant Ali Benflis a été "chaleureusement" accueilli à Bejaia.
Le même journal mentionne une déclaration de Louisa Hanoune affirmant que "les statistiques officielles de l'emploi sont erronées", et prévoit une "dernière semaine chargée" pour le front du boycott de la présidentielle.
Dans son éditorial intitulé "jeux et enjeux", le quotidien Liberté mentionne qu'"à 48 heures de la fin de la campagne électorale, jamais les jeux n'ont été aussi serrés entre la direction de campagne de Bouteflika, menée par Sellal, et le candidat Benflis".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.