Le président élu Tebboune s'engage à lutter "rigoureusement" contre la corruption    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    Hydrocarbures: publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation (JO)    L'Algérie franchit une nouvelle ère empreinte d'optimisme et d'espoir    Benflis se retire de la vie politique    Une boycotteuse de marque !    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    La Chine annonce un accord préliminaire avec les Etats-Unis    Jemli sollicite une prolongation d'un mois    L'Assemblée nationale réunie en session extraordinaire    Au Stade du 5-juillet Réouverture attendue en mars    Verts d'Europe    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Salhi vers l'Arabie Saoudite    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Une famille algérienne décimée à Montréal    Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés    Flore intestinale : ces bactéries qui nous font du bien    Une élection sur fond de répression à Oran    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    ACTUCULT    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Tizi Ouzou, Bouira et Bejaia: Bureaux de vote fermés, manifestations et émeutes    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Un camion dérape, 2 blessés    MC Oran: Le président du CSA sort de son silence    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Grève contre le projet de réforme des retraites (France) :    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Médias: Sky perd les droits de la Ligue des champions pour l'Allemagne    Lutte contre la criminalité urbaine à Alger: Près de 3.000 affaires traitées en novembre    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Niger : Une deuxième attaque en deux jours contre l'armée    Sommet de Paris : Poutine salue un " pas important " vers une désescalade en Ukraine    France: Après 6 jours de grève, la réforme des retraites va être enfin dévoilée    Maroc : Pourquoi la compagnie TUI fly supprime-t-elle des vols vers le Maroc ?    L'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    Histoire : Le parcours de Abdelhafid Boussouf, marqué de sacrifices et bravoure    Yennar dans les Aurès, une tradition millénaire toujours intacte    Adoption d'un projet de loi pour contrôler l'emploi    Brèves    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Onze artistes contemporains exposent à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 09 - 2016

L'exposition collective "Al-Tibak", inaugurée jeudi au Musée national du Bardo à Alger, a regroupé pour sa 4ème édition, les œuvres d'arts visuels de onze artistes contemporains algériens et étrangers.
Organisée par le collectif "Asswad", l'exposition propose une vingtaine d'œuvres contemporaines alliant entre graffitis, photographie, calligraphie et peinture, réalisées par des artistes du Maroc, d'Italie, d'Allemagne, de Finlande en plus de l'Algérie.
Les œuvres évoquent des thèmes divers tels que l'histoire, la vie, l'amour, la femme et la solitude, interprétés par des styles artistiques notamment la photographie et la vidéo.
L'artiste Amel Ben Mohamed explore le drapé, art d'agencement des étoffes et des plis des vêtements représentés en peinture ou en sculpture, à travers trois tableaux imprimés sur toile.
Diplômée de l'Ecole des Beaux-arts, cette jeune artiste qui s'intéresse également à la photographie, invite au mouvement à travers des prises de vue qui cristallisent des pensées et des sensations.
Ses réalisations, explique-t-elle, s'inspirent d'une "expression instinctive qui transmet une vision intime et émotive", imprégnée de tout ce qu'elle ressent. Ses œuvres transmettent une poésie et une sensualité imprimée à travers les formes, l'ombre et la lumière.
Toujours dans le registre de la photographie, l'artiste marocain Mounir Fatmi, s'intéresse, pour sa part, à la singularité et à la mort dans "La lumière aveuglante", un tableau en noir et blanc sur lequel se greffent des images prises en bloc opératoire.
Proche de l'art graphique, Hind Faiza explore à sa manière ce genre à travers des images détournées d'un spectacle du chorégraphe algérien Ahmed Khamis pour en faire un tableau intitulé "hab echbab" (Acné) qui, dit-elle, symbolise la tendresse de la femme et le rapport de celle-ci avec l'homme.
Riche en couleurs, son tableau porte un regard contemporain sur la femme, dévoilée à travers une approche "esthétique et idéologique".
L'artiste italien Claudio Burel, évoque, pour sa part, dans "Vivre dans une boite", une de ses œuvres présentées au public algérien, le thème de la solitude.
Peintre autodidacte, son style allie entre la peinture classique et les nouvelles technologies utilisées pour (re) produire des impressions photographiques retouchées. L'artiste se distingue surtout par l'utilisation des images provenant des projections informatiques.
Sa compatriote, Elena Bellanton, explore, quant à elle, le filon de l'art visuel dans un film intitulé "The fox and the wolf: struggle for power (Le renard et le loup: la lutte pour le pouvoir). Ce duel est symbolisé par deux danseurs de tango qui portent des masques d'animaux.
Les danseurs évoluent dans l'espace où se réunissent habituellement les chefs d'Etat en visite en Italie.
Déroulé sur un fond audio, le spectacle inspiré d'un recueil (The Wolf Man) du fondateur de la psychanalyse Sigmund Freud (1856-1939) met en relief le concept de pouvoir dans la relation du couple à travers la danse Tango où l'homme conduit et la femme suit les mouvements.
L'exposition "Al-Tibak " est visible gratuitement jusqu'au 31 octobre au Musée national du Bardo d'Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.