Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet de loi sur les hydrocarbures: Sonatrach continuera à développer le conventionnel
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 11 - 2019

OUZOU - Le Ministre de l'Energie Mohammed Arkab aindiqué, dimanche à Tizi-Ouzou, que le projet de loi sur les hydrocarbures vise à donner à la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, les moyens de continuer à développer l'exploitation des énergies conventionnelles.
S'exprimant lors d'un point de presse qu'il a animé conjointement avec la ministre de l'Industrie et des mines Djamila Tamazirt, en marge d'une visite de travail dans la wilaya, M. Arkab a souligné que l'Algérie dispose d'un domaine minier de 1,5 millions de Km2 dont seulement 38% exploité est développé.
"Le projet de loi sur les hydrocarbures va renforcer la Sonatrach pour qu'elle puisse développer ses activités avec du bon partenariat qui ramènera un plus technologique, financier et de la valeur ajoutée afin que cette entreprise qui gardera sa souveraineté (51/49 et droits de préemption) puisse réaliser ses projets d'exploration et d'exploitation du domaine minier national" a-t-il ajouté.
Dans ce sens le ministre et en réponse à une question sur l'exploitation du gaz de schiste, a observé qu'avant de parler des énergies non conventionnelles, "nous devons encore nous concentrer et nous renforcer dans le conventionnel" relevant que l'Algérie compte 150 champs à explorer ce que "Sontrach pourra difficilement effectuer dans le cadre de la loi actuelle en raison notamment du poids de la fiscalité parce que l'exploitation de beaucoup de ces périmètres exige la mobilisation de gros moyens", a-t-il insisté.
M. Arkab a ajouté que "l'Algérie compte suffisamment d'énergies conventionnelles qu'il faudra développer avant de penser à celles non conventionnelles". A cet égard il a rappelé le nouveau programme de développement et de promotion des énergies renouvelables lancé dans le cadre du plan national de transition énergétique et qui prévoit, entre autre, la création d'un commissariat national aux énergies renouvelables, a-t-il dit.
"Cette autorité dont l'installation interviendra dans les prochains jours, va assurer une transition énergétique bien élaborée et bien étudiée pour donner aux énergies renouvelables une place utile dans le bouquet énergétique", a souligné le ministre.
De son côté la ministre de l'Industrie et des mines qui a été questionnée sur l'état des zones industrielles et d'activité au niveau national dont le projet de la zone industrielle de Souama (Tizi-Ouzou) bloqué pour un problème d'opposition, a indiqué que "le gouvernement qui a pris en charge cette problématique d'une façon très réactive" a installé un groupe de travail sur ce dossier de réhabilitation des zones.
Ce comité va étudier toutes les questions liées à la relance et à la réhabilitation des zones industrielles et d'activité pour que d'ici la fin de l'année nous allons sortir avec des conclusions qui vont être mises en œuvre sur le terrain".
Répondant à une autre question sur le devenir de l'activité de téléphonie mobile, Mme Tamazirt a rassuré qu'il n'y aura pas de mesures de fermeture mais il est prévu, dans le cadre de la réglementation des activités de montage, la suppression des avantages fiscaux pour ceux qui font dans le commerce.
"Le comité technique qui se déplace pour vérifier l'intégration de cette activité a conclu qu'il n'y a aucune intégration qui est faite dans ce domaine ces dernières années car il n'y a aucun montage dans ce domaine mais plutôt de l'importation de téléphones prêts, ces opérateurs ne pourront donc pas prétendre aux avantages d'une activité de montage mais pourront continuer à activer dans la téléphonie mobile dans le cadre de la commercialisation mais en émargeant à un taux qui est un taux de droit commun et non un taux préférentiel", a-t-elle expliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.