LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    Président Tebboune: l'Algérie aspire à renforcer ses relations avec la Russie pour les hisser au niveau de l'entente politique    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    REMONTEE DES EAUX A ES-SENIA : Vers la réalisation de canaux de drainage vers la Sebkha    Real Madrid: Guardiola réagit à l'intérêt de Zidane pour Sterling    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Résonances autour d'une année de contestations    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    Fausses adresses    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Le Targui    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Education: sit-in des enseignants du primaire à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 11 - 2019

Les Professeurs d'enseignement primaire (PEP) ont observé, lundi devant l'annexe du ministère de l'Education nationale, un sit-in pour réitérer leur attachement à leurs revendications professionnelles, appelant la tutelle à la prise en charge immédiate de leurs préoccupations.
Organisé pour la huitième semaine successive par la coordination des PEP, le sit-in a vu la présence de nombreux enseignants issus de Djelfa, Laghouat, Blida, Tebessa, Tizi Ouzou, Bejaia, Tipaza, Bouira, Médéa, Alger et Boumerdès, ainsi que des parents d'élèves accompagnés de leurs petits.
Encerclés par un fort dispositif sécuritaire, les contestataires ont brandis des slogans à travers lesquels ils ont exhorté la tutelle à satisfaire immédiatement leurs préoccupations, déplorant "l'échec" de la réunion de dialogue tenue, le week-end passé, avec le ministère.
Les principales revendications se résument en "le reclassement des PEP dans la même catégorie que leurs pairs des paliers moyen et secondaire" et "la révision des programmes et méthodes d'enseignement soit par la réinstauration de la spécialisation dans l'enseignement primaire, pour atteindre la qualité prônée par les normes internationales, soit par la révision des curricula".
Les enseignants contestataires ont également plaidé pour l'application du décret présidentiel 266/14 du 28 septembre 2014, fixant la grille indiciaire, avec effet rétroactif, ainsi que le droit du PEP à la formation au grade de directeur.
Auparavant, le ministère de l'Education nationale avait affirmé que les revendications socioprofessionnelles des enseignants étaient "légales", et qu'il "faudrait faire preuve de bonne volonté pour les traiter dans le cadre d'un dialogue regroupant les représentants des enseignants et l'administration centrale".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.