L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tizi-Ouzou : série d'hommages à des personnalités culturelles locales
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 12 - 2019

OUZOU, 18 déc 2019 (APS)- Une série d'hommages sera rendue courant de ce mois de décembre à plusieurs personnalités et hommes de culture locaux qui se sont distingués par leur apport et leur création dans le domaine de la culture et du patrimoine, a annoncé mercredi, dans un communiqué, la direction locale de la Culture.
Ainsi, pour rendre hommage aux ténors de la chanson amazigh, une série de spectacles artistiques sera organisée du 28 au 30 du mois de décembre en cours au niveau de la grande salle de la maison de la culture Mouloud Mammeri.
Organisée par la direction de la Culture et l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) et placée sous le thème : "lumière sur la nouvelle scène de la chanson amazigh", cette manifestation culturelle est dédiée aux ténors de la chanson kabyle que sont Cherif Kheddam, Brahim Izri, Taleb Rabah, Djamila et Mohamed Lamari.
Les spectacles seront animés par une panoplie de jeunes artistes parmi ceux primés lors des programmes Alhane ou Chabab ou lors des festivals de la chanson amazigh qui se déroulent annuellement au niveau local.
L'objectif visé par cet hommage, à souligné à l'APS, Goumeziane Nabila, directrice locale de la Culture, est "de rendre hommage à ces artistes tous disparus récemment et par la même occasion encourager ces jeunes talents en leur offrant un espace exclusivement réservé pour eux".
Dans le même sillage, plusieurs établissements culturels à travers la wilaya seront baptisés aux noms de certains d'entre-eux, a-t-on, également, indiqué de même source. Une "initiative qui vise à honorer leur mémoire et à perpétuer leur apport", a souligné à ce propos Mme Goumeziane.
Ainsi, l'école régionale des Beaux-arts d'Azazga portera désormais le nom du célèbre peintre M'hamed Issiakhem, le théâtre de verdure située dans l'enceinte de la Maison de la culture Mouloud Mammeri celui dramaturge Mohia Abdallah.
Les bibliothèques semi urbaine de la maison de la culture de Tizi-Ouzou, de Béni-Douala et Illilten dans la daira d'Iferhounene porteront respectivement ceux de Boulifa Si Amar Oussaid, l'un des premiers chercheurs en linguistique berbère, de l'écrivain Mouloud Feraoun et du chanteur Taleb Rabah.
Deux salles de lecture, des villages d'Agouni Issad, dans communue Ait Yahia au Sud-est de la wilaya et Icherdiouene, dans la commune Beni Douala, porteront, elles, les noms du poète soufi et saint kabyle de la seconde moitié du 19e siècle, Cheikh Si Mohand Oulhoucine et du cofondateur du premier parti nationaliste algérien, l'Etoile Nord Africaine (ENA) Imache Amar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.