Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Le Brent continue sa progression    Le communiqué du Premier ministère    104 nouveaux cas et 9 décès    86% des Algériens sont inquiets    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    Ghannouchi fragilisé    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    Mellal veut éviter la surenchère    "Je suis optimiste pour la reprise des compétitions"    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Les conseils de classe convoqués ce lundi    Hommage au personnel médical de l'hôpital d'El-Amria    Les élus fustigent l'exécutif    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    "ADN" de la Franco-Algérienne Maïwenn parmi les 56 films retenus    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    DETOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE CTS A L'AGENCE "MOBILIS" DE TIARET : La directrice et un cadre de la direction régionale écroués    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    AUTOSUFFISANCE EN CARBURANT : Arkab annonce la réalisation d'une raffinerie à Tiaret    Lotfi Nezzar dément la saisie des biens de sa famille    L'épreuve    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    JM d'Oran-2022: réunion entre la Commission de coordination du CIJM et le COJOM-2022    Pétrole: l'Opep+ avance sa vidéoconférence ministérielle à samedi    Foot/ Algérie: " Il y a un risque de contamination en cas de reprise"    Algérie : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG de l'ONU    Evocation du peintre Etienne Dinet dans le deuxième numéro du magazine "Inzyahat"    "Questionnement du colonialisme", ouvrage sur l'esprit d'hégémonie des anciennes colonies    Collectivités locales: la création d'associations communales à caractère caritatif et solidaire autorisée    La décision de rouvrir les mosquées relève du seul ressort du Gouvernement    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Vers un intérimaire à la tête du MPA    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer pour une nouvelle stratégie de la e-administration locale
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 02 - 2020

La nécessité de la mise en place d'une nouvelle stratégie de développement de l'administration électronique (e-administration), visant à améliorer la qualité du service public local et de simplifier les procédures aux citoyens, a été soulignée dimanche à Alger, à l'occasion de la rencontre gouvernement-walis.
Intervenant lors d'un atelier intitulé "La digitalisation et l'intelligence collective, leviers d'un nouveau service public local", qui a regroupé des walis, chefs de daïra, cadres centraux et locaux, élus ainsi que des partenaires économiques, les participants ont expliqué que cette stratégie "doit se reposer sur un cadre législatif et réglementaire favorable à une gestion moderne et intelligente du service public local".
Il s'agit aussi de lancer un "vaste programme de modernisation dont l'objectif est d'avoir une administration électronique à même de permettre notamment aux citoyens de retirer les documents d'état civil en ligne, et non plus au niveau des communes, comme cela est en vigueur actuellement".
Le processus de digitalisation, qui doit être menée par la wilaya (à travers les services déconcentrés de l'Etat), "doit être accéléré", a-t-on relevé lors de cette rencontre, qui a mis en avant la "nécessité d'aller vers l'objectif ultime qui est de parvenir à une administration dématérialisée avec zéro papier".
Les participants ont, en outre, plaidé pour la "mutualisation et la rationalisation" des investissements en matière de digitalisation des prestations de service public.
Ils ont appelé à la mise en place d'un écosystème "favorable" au développement des startups, qui activent dans le domaine des services publics locaux, lesquelles œuvreront à trouver des solutions intelligentes et innovantes visant l'amélioration de la qualité de service offerte aux citoyens.
Il a été relevé aussi que la numérisation pourra mettre un terme aux "pratiques et lourdeurs bureaucratiques, le gaspillage et le coût onéreux de la gestion des services publics locaux".
Les insuffisances en matière de ressource humaine qualifiée dans le domaine des technologies de l'information et de la communication au niveau des collectivités locales ont été également mises en avant par les participants qui ont appelé au recrutement d'un personnel qualifié et à l'organisation de formations dans le domaine des TIC pour lancer cette politique de digitalisation tous azimuts des services des collectivités locales au bénéfice des citoyens.
Les intervenants ont mis l'accent sur l'impératif pour les collectivités locales de créer des cellules de veille et d'écoute, en ligne, afin de s'adapter aux mutations de la société connectée et pouvoir, ainsi, répondre, dans les meilleurs délais, aux préoccupations des citoyens.
Les recommandations débattues lors de cet atelier seront présentées demain lundi, à la clôture de la rencontre gouvernement-walis.
Les travaux de la réunion gouvernement-walis, placée sous le thème "Pour une Algérie nouvelle", ont débuté dimanche matin, sous la présidence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en présence du premier ministre Abdelaziz Djerad, des membres du gouvernement, des cadres centraux et locaux et des élus.
Organisée simultanément au Palais des nations (pour ce qui est des allocutions et des communications) et au Centre international des conférences (pour ce qui est des ateliers et des débats), la rencontre réunit, durant deux jours, plus de 1100 participants dont les partenaires socio-économiques du gouvernement.
Décidée par le président Tebboune, cette réunion devra définir les priorités et fixera les délais d'exécution du Plan d'action du Gouvernement, notamment pour palier aux inégalités en matière de développement local dans les régions du Sud, les zones montagneuses et rurales, ainsi que les banlieues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.