Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Chengriha réclame la décontamination des sites    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Le Hirak maintient la pression    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    «Elles sont profondes et particulières»    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ghardaïa: la prolifération des déchets de protection contre le Covid-19, véritable fléau
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 05 - 2020

La prolifération des déchets résultant des équipements de protection contre le Covid-19 (gants, masques, mouchoirs), potentiellement infectés, constitue un véritable fléau et un risque majeur sur la santé public, dans différents quartiers de Ghardaïa, de l'avis des praticiens de la santé.
L'incivisme de quelques citoyens offre un triste spectacle qui se manifeste à travers des tas de gants en plastique et bavettes, usités et jetés sur la voie publique par des personnes inconscientes du danger que cela représente pour la santé et l'environnement.
"Ces objets de protection jetés sur les trottoirs constituent de véritables agents de contamination en cette période de pandémie du coronavirus", ont mis en garde de nombreux praticiens dans la région de Ghardaïa.
La gestion de ces déchets préoccupe également les responsables de la commune chargés de la collecte et le nettoiement des ordures ménagères des quartiers de Ghardaïa.
Pour le président de l'Assemblée populaire communale (APC) de Ghardaïa, Omar Fekhar, "l'incivisme" de certains citoyens est devenu "franchement inquiétant pour la santé publique", précisant que "se débarrasser de façon inappropriée des équipements de protection contre le Covid -19 constitue un véritable danger pour les citoyens, les éboueurs et l'environnement".
La prolifération de ces déchets dans certains quartiers de Ghardaïa est signe d'un "manque de civisme", s'est plaint un éboueur visiblement très touché par le manque de respect de quelques individus qui jettent ces déchets sur la voie publique.
"Nous sommes éboueurs mais nous avons des familles et ces déchets constituent un danger potentiel pour nous", a-t-il souligné.
De nombreux citoyens partagent également cette indignation et jugent l'acte de jeter des masques et des gants usités comme "incivilité" et de "l'irrespect" pour les éboueurs.
Le P/APC de Ghardaïa a réagi à plusieurs reprises sur les ondes de la radio locale, demandant aux habitants de ne pas jeter ce genre d'équipements, pouvant être souillés par le virus du Corid-19, sur les trottoirs ou aux pieds des palmiers.
"La lutte menée contre la pandémie de coronavirus est l'affaire de tous, et nous devons être responsables et conscients du danger", a-t-il souligné.
Des mesures de sécurité et de prévention maximales ont été prises pour permettre aux éboueurs d'accomplir leur tâche sans danger en les dotant d'équipements appropriés gants, masques, bottes et gel hydro-alcoolique, a assuré M.Fekhar.
Actuellement, l'heure est à la sensibilisation de proximité contre la pandémie, et il est demandé aux citoyens de respecter les gestes barrières, insiste-t-il.
Le P/APC prie les citoyens de se débarrasser des déchets (mouchoirs, masques et gants usagés) en les mettant soigneusement dans un sac plastique résistant et disposant d'un système de fermeture fonctionnel, avant de les placer dans le sac plastique pour ordures ménagères.
Face à la prolifération de différents déchets dans la commune, les services de l'APC de Ghardaïa ont élaboré un plan pour mettre fin à la détérioration de la situation environnementale par la mise en place d'une entité publique autonome pour la gestion des déchets ménagers de la commune estimés à plus de 32.000 tonnes/ an.
L'objectif est de collecter les déchets pour éviter une autre crise sanitaire liée à la prolifération des ordures, a soutenu de P/APC.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.