Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    Installation des nouveaux présidents et procureurs généraux aux Cours de justice de Tiaret et Relizane    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    TP: nouveaux projets d'investissement sur la base de la rentabilité et de l'éfficacité    La drôle de démarche d'un syndicat    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    La défense fait appel    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    La traque d'un "sulfureux" général    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    11 décès et 495 nouveaux cas en 24 heures    Un baccalauréat des plus atypiques des révisions chamboulées    La colère de Tebboune    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    A partir de samedi : Réouverture de 429 mosquées    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Front Polisario appelle l'ONU à assumer ses responsabilités au Sahara occidental occupé
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 07 - 2020

Le Front Polisario a appelé mercredi les Nations unies à assumer leurs responsabilités au Sahara occidental et l'organisation rapide d'un référendum d'autodétermination pour que le peuple sahraoui décide librement de son avenir.
Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la réunion de son Secrétariat national, le Front Polisario a demandé à l'ONU et au Conseil de sécurité de "jouer leur rôle efficacement dans ce conflit pour maintenir la paix et la sécurité internationales".
Le Front Polisario a réitéré sa position adoptée après le quinzième congrès qui s'est tenu fin 2019 dans la ville libérée de Tifariti. Lors de ce congrès, le Polisario a annoncé qu'il reconsidérerait sa participation au processus politique en cours.
"Face à l'échec répété de la communauté internationale pour empêcher le Maroc d'imposer les termes du processus de paix et le rôle de l'ONU au Sahara occidental, le Polisario n'a d'autre choix que de reconsidérer sa participation au processus de paix dans son ensemble", a rappelé l'unique représentant légitime du peuple sahraoui dans le communiqué publié à l'issue de la réunion de son exécutif.
Dans le même contexte, le Front Polisario a condamné "les violations systématiques des droits de l'Homme contre des civils sahraouis sans défense dans les territoires occupés et le sud du Maroc", soulignant "la nécessité de lever le blocus et le siège imposés par l'Etat d'occupation marocain, et l'arrêt immédiat du pillage des ressources naturelles du
Sahara occidental".
Lire aussi: Les gouvernements et les multinationales appelés à cesser leurs activités illégales au Sahara occidental
Concernant la situation actuelle au Sahara occidental, le SN a déclaré que le Front Polisario "ne peut accepter l'impasse actuelle dans le conflit, à la lumière de l'obstruction et de l'intransigeance marocaines, avec le soutien de la France, et en l'absence de respect pour les critères d'une solution stipulés dans le plan de solution UA-ONU, signé par les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, et ratifié par le Conseil de sécurité en 1991".
Le Sahara occidental a été inscrit à l'ordre du jour de l'Assemblée générale de l'ONU et, par conséquent, à l'ordre du jour de la Quatrième
Commission et du Comité spécial de l'AG de l'ONU sur la décolonisation (C-24), depuis 1963 en tant que territoire non autonome auquel s'applique la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance des pays et des peuples coloniaux (résolution 1514 (XV) de l'Assemblée, du 14 décembre 1960), comme expressément établi dans toutes les résolutions de l'Assemblée générale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.