Le projet d'amendement constitutionnel nécessite un "avis consensuel"    Impératif de coordonner les efforts des journalistes algériens et sahraouis pour le droit à l'expression    Palestine: le plan d'annexion se poursuivit en prétextant de la création de "réserves naturelles"    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    Chanegriha : le peuple algérien fera entendre sa voix souveraine le 1er novembre    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    La liberté dans le respect de l'autre    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Le projet d'amendement constitutionnel contribuera au renouvellement de la classe politique et au changement escompté    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    La déclaration de patrimoine enfin constitutionnalisée ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Musulmans de France, tous coupables ?    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    Plaidoyer pour alléger la pression fiscale    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Révision constitutionnelle: Lancement le 7 octobre de la campagne de sensibilisation
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 09 - 2020

L'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a annoncé, lundi, le lancement le 7 octobre de la campagne de sensibilisation en prévision du référendum sur la révision constitutionnelle.
"En application des dispositions de la loi organique 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral, modifiée et complétée, ainsi que celles de la loi organique 19-07 du 14 septembre 2019 relative à l'ANIE, l'opération de sensibilisation en matière d'élection et la diffusion de la culture électorale figurent parmi les prérogatives de l'ANIE", précise la même source.
Cette campagne en matière de consultation référendaire sur le projet de révision constitutionnelle, qui durera jusqu'au 28 octobre, sera "conforme aux critères mis en place par l'ANIE et à la législation et l'organisation en vigueur".
Lire aussi: Référendum: l'ANIE insiste sur le respect des consignes et recommandations
Dans le cadre de la consultation référendaire sur la révision constitutionnelle, la décision du 28 septembre 2020 rendue par le président de l'ANIE "a fixé les règles de la campagne de sensibilisation comme suit:
- La campagne de sensibilisation sera ouverte le 7 octobre 2020 à partir de 08:00 et prendra fin le 28 octobre 2020 à minuit.
La campagne électorale est animée par les parties suivantes:
1- Le staff gouvernemental qui doit transmettre le programme de la campagne électorale au président de l'ANIE
2- Les partis politiques disposant d'un groupe parlementaire au niveau des deux chambres du Parlement ou de 10 sièges entre les deux chambres du parlement ou des sièges au sein des Assemblées populaire locales dans au moins 25 wilayas.
3- Les associations nationales jouissant d'une représentation effective au moins au niveau de 25 wilayas.
4- Les personnalités politiques.
Pour animer la campagne électorale, les partis politiques et les associations nationales doivent présenter à l'ANIE une demande étayée de documents justificatifs et d'un résumé sur les axes d'intervention et ce dans un délai de 5 jours au moins avant le lancement de la campagne électorale", souligne le communiqué, ajoutant que "l'ANIE procédera en coordination avec l'ARAV à la définition du temps de parole réservé aux intervenants dans les médias audiovisuels publics".
Outre les modalités de publicité prévues par la loi organique relative au régime électoral, "la campagne électorale peut-être menée dans le cadre de la consultation référendaire sur la révision constitutionnelle par voie d'affichage, de distribution de dépliants, de correspondances et de tous les moyens écrits ou électroniques. Les espaces réservés à la publicité sont définis par arrêté du coordinateur du délégué de wilaya de l'ANIE, tandis qu'à l'étranger l'affichage se fait aux sièges des représentations diplomatiques et consulaires".
"L'opération de sensibilisation et la campagne électorale, qu'il s'agisse de médias audiovisuels ou par affichage, les moyens écrits ou électroniques sont soumis à une habilitation préalable de l'ANIE étant chargée exclusivement de la préparation, l'organisation, la gestion et la supervision des élections et des référendums. A ce titre, tous les intervenants de la campagne électorale sont tenus de respecter les dispositions législatives et réglementaires en vigueur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.