Le rétablissement de la confiance du citoyen, «priorité absolue» du Gouvernement    MDN: Livraison d'aides humanitaires au Niger    Man City : Guardiola repris de volée par les supporters    FC Barcelone: Pogba gratuit, le rêve irréalisable de Laporta?    Al-Kouni: je viens pour informer le Président Tebboune de la teneur de mes visites dans les pays voisins au sud de la Libye    Feu vert pour le retour du public avec pass sanitaire    Tribunal militaire de Blida : la cour d'appel confirme les 16 ans de réclusion contre Bouazza    Nice : Delort met les points sur les i au sujet de l'OM    JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Aokas, ville morte    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les MAE arabes disent non    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2020

Le Comité suédois de solidarité avec le peuple sahraoui a appelé le Conseil de sécurité à obliger le Maroc à fermer la brèche illégale dans le mur de la honte dans la région d'El-Guerguerat où des Sahraouis manifestent pour demander à la Minurso d'assumer sa responsabilité face aux violations marocaines.
Le Comité a souligné dans un communiqué, repris mardi par des médias sahraouis, que "le Maroc a de facto déplacé ses frontières légales internationalement reconnues vers le sud de 800 km pour inclure des territoires du Sahara occidental", exprimant à cet égard son soutien aux activistes sahraouis présents à El-Guerguerat pour exiger la fermeture de la brèche illégale qui contribue au trafic de drogue ainsi que les transferts de ressources naturelles pillées depuis les parties occupées du Sahara occidental.
Le président du Comité suédois de solidarité avec le peuple sahraoui, Jan Stromdahl, a exprimé sa "solidarité avec les Sahraouis" qui manifestent pour demander aux Nations unies d'organiser sans délai le référendum d'autodétermination et de fermer la brèche d'El Guerguarat créée par le Maroc en violation de l'accord de cessez-le-feu.
Dans une déclaration adressée au chef de mission de la MINURSO, Colin Stewart, les militants de la société civile sahraouie qui supervisent le camp de protestation, qui atteint son septième jour, ont affirmé que "le seul moyen d'arrêter la manifestation est de répondre à leurs demandes légitimes et de respecter les termes de l'accord de cessez-le-feu".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.