Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Man Utd : Fernandes répond à Klopp    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Annaba: nécessité de relancer l'activité de l'Entreprise GTH pour préserver les emplois et les moyens de production
Publié dans Algérie Presse Service le 28 - 10 - 2020

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki a affirmé, mardi à Annaba, que la réhabilitation et la relance de l'activité de l'Entreprise nationale de réalisation générale des travaux hydrauliques (GTH) à Annaba "est impérative pour préserver les emplois et les moyens de production".
Lors de sa rencontre avec les travailleurs de GTH, cadres dirigeants et partenaire social, organisée au siège de ladite entreprise dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya, M. Berraki a indiqué que l'entreprise GTH, qui emploie 1800 travailleurs et dispose de matériels, de moyens de travail et de l'expertise technique dans le domaine des grands travaux hydrauliques lui "permettent de relancer et de revaloriser son activité".
Il a affirmé que la situation de l'Entreprise "a été soumise à un diagnostic et un audit financier et de gestion pour définir les cadres et les domaines d'intervention pour la réhabiliter dans les plus brefs délais".
Le ministre a appelé les cadres dirigeants et les travailleurs de l'Entreprise à répondre au programme de réhabilitation de l'entreprise à travers le strict respect des principes de la gestion et du management à l'effet d'alléger les charges de l'Entreprise, indiquant que les pouvoirs publics "ne ménageront aucun effort pour assurer l'accompagnement technique et le soutien financier nécessaire à son profit".
Il a mis l'accent sur l'importance de tabler sur les projets à rentabilité économique pour éviter les erreurs du passé et redémarrer effectivement dans l'activité.
L'Entreprise nationale GTH souffre depuis des mois de l'absence de plans de charge, une situation qui a paralysé ses activités de réalisation et causé un cumul de ses dettes à tel point qu'elle est incapable de couvrir régulièrement les salaires des travailleurs, selon les explications présentées lors de cette rencontre au sujet de la situation de l'Entreprise.
Lors de sa visite dans la wilaya d'Annaba, le ministre des Ressources en eau s'est enquis du projet du barrage contre les inondations en cours de réalisation dans la région de Bouhdid (Annaba), d'une capacité de 750.000m3.
Inspectant les travaux de réalisation de ce projet structuré visant à mettre la wilaya d'Annaba et les régions adjacentes à l'abri d'un risque d'inondations, le ministre a mis l'accent sur l'impérative exploitation des eaux du barrage contre les feux de forêts et ce à travers la conclusion de convention avec le dispositif de la Protection civile, outre le renforcement de l'approvisionnement en eau potable au profit des habitants des régions adjacentes.
Il a donné, en outre, des instructions relatives à l'exploitation des espaces adjacents au barrage qui sera réceptionné au mois de mai 2020 et ce dans l'objectif de créer des activités de divertissement et de loisirs gérées par des entreprises de jeunes.
Le ministre a reçu également des explications sur les projets devant garantir l'approvisionnement en eau potable au profit de la wilaya d'Annaba et le développement du système de distribution, relevant les efforts de son secteur pour fournir l'eau potable et améliorer son système de distribution à travers les différentes communes.
M. Berraki devra poursuivre sa visite dans cette la wilaya, demain mercredi, avec au programme une rencontre avec les représentants de la société civile au Palais de la Culture Mohamed Boudiaf qui s'inscrit dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d'amendement constitutionnel, soumis au référendum, le 1er novembre prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.