Le processus de paix au Sahara occidental n'a pas atteint ses objectifs à cause des alliés du Maroc    Covid-19 : aménagement de l'horaire de confinement partiel à domicile dans 9 wilayas    "La majorité" des contrôleurs de commerce sont sur le terrain en dépit de la grève    Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Décès de la militante Annie Steiner : Zitouni présente ses condoléances à sa famille    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Que faire pour réguler le marché ?    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 03 - 2021

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé lundi soir que l'Algérie n'allait pas envoyer ses troupes au Sahel et qu'elle n'était pas disposée à envoyer ses enfants à l'étranger pour se sacrifier pour autrui.
"L'Algérie est une véritable force de frappe en Afrique. Notre armée est forte et nous avons réussi à préserver notre prolongement en Afrique et ailleurs. Il n'est pas question d'envoyer les enfants du peuple pour se sacrifier pour autrui.
Cette décision sera prise en cas de besoin de dissuasion", a souligné le Président Tebboune lors d'une entrevue avec des responsables de médias nationaux diffusée lundi soir.
"La France connait très bien la forte influence de l'Algérie en Afrique", a-t-il ajouté, relevant que la "doctrine de l'Algérie repose sur un travail pour assoir la démocratie et aider à l'édification des états".
Et de souligner "la présence naturelle de l'Algérie est en Afrique, mais cela ne veut pas dire que nous allons nous isoler de l'occident. Nous sommes une puissance régionale reconnue et des partenaires dans la résolution des crises en Libye et au Mali et ailleurs".
"L'Algérie n'a jamais usé de son influence en Afrique, ni sur le plan économique ni sur le plan politique", a-t-il dit.
Il a affirmé, par ailleurs, que l'Algérie "se rétablit aujourd'hui à l'intérieur et à l'étranger, sa voix est entendue et reprend ses forces avec le respect dû aux autres sans toutes fois céder, ne serait-ce qu'un iota de ses prérogatives ou de sa souveraineté".
Lire aussi: Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique
Sur le volet international, le chef de l'Etat a soutenu que l'Algérie entretenait d'excellentes relations avec les Etats Unis, l'Union européenne et avec les frères au Golfe, et ce en dépit des divergences dans les vues.
Elle voue toute la sympathie aussi au souverain saoudien, serviteur des deux lieux saints de l'Islam.
Concernant la cause sahraouie, le Président Tebboune a assuré que l'Algérie "n'abandonnera pas la question du Sahara occidental, une question d'ailleurs tranchée en 1989 lors d'une réunion ayant regroupé le souverain marocain Hassan II, le souverain saoudien Fahd Ben Abdelaziz, et l'ancien président Chadli Ben Jdid. Ils sont convenus, à la demande du roi Hassan II, à ce que la question du Sahara occidental relève des prérogatives de l'ONU et pour une reprise des relations entre les deux pays", allusion faite à la réunion qui a abouti à la création de l'Union du Maghreb Arabe.
Pour ce qui est du Sommet arabe qui devait se tenir à Alger en 2020 et reporté en raison de la pandémie Covid-19, le Président de la République a rappelé que l'Algérie avait fait part de sa pleine disposition à abriter le Sommet, "nous ne voulons pas toutefois risquer la vie des personnes. Le Sommet est par conséquent reporté jusqu'à la fin de la pandémie".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.