ABUS DE POUVOIR    Cinq maisons – Mohammadia : Fermeture temporaire du pont métallique    Usage du crédit documentaire : L'ABEF demande aux banques plus de vigilance    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Assemblée Générale élective de la FAF : Amara élu président à la majorité    LFP – Sanctions : Menad suspendu 6 mois    Bouira : Le protocole sanitaire oublié    Caravane commerciale à travers les communes    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    Du 18 avril au 18 mai célébration du mois du patrimoine    Opéra d'Alger : Des Ateliers de danses traditionnelles et de musique arabo-andalouse    "Retrouve-moi au mont Waq Waq", ou l'épopée fantastique d'une femme éprise de liberté    Ligue 2 - Groupe Ouest: Sérieux tests pour l'ASMO et le CRT    Groupe Centre: Le derby de Béjaïa en vedette    Droit de grève et service public    113ème vendredi de manifestations: La mobilisation ne faiblit pas    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    Sidi Bel Abbès: Des jeunes manifestent contre le confinement    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Algérie Poste: Les grévistes menacés de licenciement    LA POUSSIÈRE SOUS LE TAPIS    Groupe Est: Le trio de tête en déplacement    Manifs et manips    Brèves Omnisports    Lancement des essais du système d'éclairage    Le processus électoral est inéluctable    Une situation explosive au Sahel    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Tebboune appelle à choisir «en toute liberté»    Takeda met à l'honneur «Home Infusion»    Les étudiants affichent leur mécontentement    Impressionnant bilan du MDN    Garder son numéro en changeant d'opérateur    Le gouvernement desserre l'étau    L'entente cordiale    Le Hirak perd son inspiration    Place au carré se dessine    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 03 - 2021

Le Secrétaire général du ministère sahraoui de la Sécurité et de la Documentation, M. Sidi Oukal a menacé, mercredi, d'intensifier les opérations militaires contre les retranchements des soldats de l'armée d'occupation marocaine le long du mur de sable, affirmant que "la guerre sera étendue jusqu'à la libération de tous les territoires sahraouis occupés".
"Les parades militaires organisées lors des festivités commémorant le 45e anniversaire de la Proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), organisées samedi à Aousserd ne constituent qu'un simple échantillon des formations symboliques d'infanterie et des forces spéciales, et d'équipes de femmes sahraouies mobilisées au sein des rangs de l'armée sahraouie".
"Ces parades populaires et militaires n'ont pas montré tout le matériel militaire et les formations dont disposent l'armée sahraouie", a-t-il fait savoir, affirmant qu'elles sont la démonstration que la RASD est un Etat à part entière et que le peuple sahraoui est prêt à construire son Etat indépendant.
Il a, dans ce sens, mis en avant "l'opérationnalité de l'armée sahraouie et sa disponibilité à libérer l'ensemble de ses territoires occupées", soulignant que la "lutte armée se poursuivra sans relâche jusqu'à l'indépendance du Sahara Occidental".
"L'armée marocaine essuiera davantage de défaites", a-t-il juré, rappelant que depuis la violation abjecte de l'accord de cessez-le-feu le 13 novembre dernier, "les opérations militaires se poursuivent le long du mur de sable, ce qui revêt une grande importance du point de vue stratégique".
"La lutte armée se poursuit et l'armée marocaine peut s'attendre à davantage de défaites et de pertes", a-t-il poursuivi, soulignant que "les soldats marocains sont cachés dans des tranchées, sous les bombardements de notre armée, ne pouvant ni sortir, ni bouger, affaiblis psychologiquement et moralement".
Sidi Oukal a averti que les pertes de l'armée marocaine au Sahara Occidental "sont très importantes, mais le Makhzen les garde secrètes, par crainte d'une révolution interne qui attisera les problèmes auxquels le régime marocain est confronté, en raison de la normalisation avec l'entité sioniste, et en raison des "conditions économiques difficiles exacerbées par la pandémie de Coronavirus".
Dans le même contexte, il a déclaré que "l'armée marocaine subit des pertes depuis plus de trois mois, et nous la mettons au défi de les révéler".
Et d'enchainer: "ce n'est qu'un début. Les opérations à venir seront plus douloureuses à un point que le Maroc ne pourra plus dissimuler les pertes subies".
Le responsable sahraoui a évoqué l'opération qualitative de l'armée sahraouie, menée fin février, pour contrecarrer les tentatives du Makhzen d'ériger un nouveau mur, de par les pertes considérables subies par l'armée royale marocaine, dont la destruction d'un véhicule Toyota, d'une jeep et de deux bulldozers".
"Nous ne renoncerons pas à la lutte armée jusqu'à la libération de tous les territoires sahraouis occupés, quel qu'en soit le prix", a-t-il affirmé, rappelant que la violation de l'accord de cessez-le-feu par le Maroc dans la zone d'El-Guerguerat, en s'en prenant à des civils sahraouis désarmés, "est une aventure sur un terrain glissant dont le Maroc paiera le prix fort".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.