L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Anniversaire de la création du Front Polisario: la lutte se poursuivra jusqu'au recouvrement de la souveraineté sahraouie
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 05 - 2021

BIR LAHLOU (Territoires sahraouis libérés) - Le secrétaire général du ministère sahraoui de la Sécurité et de la Documentation, Sidi Oukal, a affirmé lundi que la lutte armée se poursuivra jusqu'au recouvrement par le peuple sahraoui de sa souveraineté sur l'ensemble de ses territoires.
Dans une déclaration à l'APS, à l'occasion de la célébration du 48e anniversaire de la création du Front Polisario, M. Oukal a précisé que le Front Polisario, qui a été créé en mai 1973, a "réussi à bâtir une armée intégrée et dotée de moyens considérables".
"L'armée sahraouie a une grande expérience du combat militaire et le secret de sa force réside dans sa doctrine fondée sur le devoir national pour la libération de ses territoires", a-t-il soutenu.
Et de rappeler que "l'armée sahraouie a d'abord lutté contre la colonisation espagnole puis contre l'occupation marocaine, infligeant à l'armée marocaine d'énormes pertes dans des batailles menées, 16 années durant, et aboutissant à sa reconnaissance du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination à la signature d'un accord de cessez-le-feu".
"Après de longues années d'attente et d'atermoiements du Maroc, qui n'a pas tenu ses engagements quant à l'organisation d'un référendum d'autodétermination, l'armée sahraouie a repris la lutte armée en riposte à la violation marocaine du cessez-le-feu, le 13 novembre 2020", a poursuivi le responsable sahraoui.
"Une deuxième guerre de libération au cours de laquelle l'armée sahraouie a démontré des aptitudes de combat exceptionnelles et une détermination inébranlable à libérer la patrie", a-t-il souligné.
"Depuis le retour à la guerre, il ne se passe pas un jour sans que des combats ne soient menés contre les forces marocaines qui ont subi des pertes importantes sur les plans humain, matériel et moral en premier lieu."
Sidi Oukal a également promis de faire subir à l'armée marocaine d'autres défaites, affirmant que "notre bataille se poursuivra et s'intensifiera".
Lire aussi : 48e anniversaire de création du Polisario: une expérience pionnière dans la lutte ayant déjoué les visées de l'occupant marocain
Le SG du ministère sahraoui a évoqué l'état de "confusion" dans lequel se trouve la diplomatie marocaine, en raison des pertes infligées à l'armée d'occupation marocaine sur le terrain, rappelant "la politique d'hostilité adoptée contre ses voisins et contre de nombreux pays du monde, à l'instar de l'Allemagne et l'Iran".
Il a également indiqué que le Maroc, en violant l'accord de cessez-le-feu, "a commis une grave erreur, car l'armée sahraouie est tout à fait prête à expulser le dernier soldat marocain et à bâtir son Etat indépendant sur l'ensemble de ses territoires".
S'adressant à la communauté internationale, Sidi Oukal a souligné que "le monde entier doit se rendre compte que le peuple sahraoui s'attache à son droit inaliénable de recouvrer sa souveraineté sur l'ensemble de ses territoires", réaffirmant que "la bataille se poursuit et s'intensifie jour après jour".
"Nous menons une guerre populaire de longue haleine", a-t-il ajouté, soulignant que "tout le peuple sahraoui demeure fermement attaché à son droit à l'autodétermination, d'où la force de l'armée sahraouie qui réside dans son combat pacifique dans les villes occupées".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.