L'Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu'à fin 2023    Le Président Tebboune adresse une invitation à son homologue somalien pour le Sommet arabe d'Alger    Elections partielles à Tizi-Ouzou: le FFS promet d'associer les citoyens dans la gestion de la commune    Déclaration de politique générale du Gouvernement: les députés plaident pour la modernisation du système financier    Le Président Tebboune reçoit un appel téléphonique de son homologue allemand    Parlement arabe: le sénateur Abdelkrim Koreichi plébiscité président de la Commission des AE    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    65e anniversaire de la bataille d'Issine : une occasion pour rappeler la cohésion et la solidarité algéro-libyenne    Tlemcen: raccordement de 428 exploitations agricoles au réseau électrique depuis mars    CHAN 2023 / Constantine : le stade chahid Hamlaoui sera prêt "prochainement"    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Nouvelles agressions marocaines    Le projet prend forme    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu"à mercredi soir    Gymnastique/Championnat arabe: illustration de l'Algérie et l'Egypte en individuels    Les félicitations du président    Le silence de la communauté internationale déploré    Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Améliorer la situation socio-professionnelle dans le projet de loi de l'artiste    Le silence dans l'œuvre d'Assia Djebar    Inter-Barça : Xavi indigné par l'arbitrage de la rencontre    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Déluge de questions à l'APN    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les enseignements d'une révolte    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Algérie-France : c'est du concret!    Benzerti relance les Vert et Rouge    Boufenara, nouvel entraîneur    Début des éliminatoires vendredi au Caire    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mali : la Cédéao disposée à accompagner le Mali dans sa transition
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 01 - 2022

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a déclaré, dimanche, qu'elle demeurait disposée à accompagner le Mali à un retour à l"ordre constitutionnel après l'annonce par le gouvernement malien de sa décision de porter plainte contre les sanctions de l'organisation sous-régionale.
"La CEDEAO reste disponible pour accompagner le Mali pour le retour à l'ordre constitutionnel à travers des élections crédibles dans un délai raisonnable et réaliste", a souligné Jean-Claude Kassi Brou, le président de la commission de la CEDEAO sur twitter.
Le Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maiga a déclaré, samedi soir, que le gouvernement portera plainte contre les sanctions économiques imposées par la CEDEAO et l'Union économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) auprès des juridictions compétentes.
"Nous avons élaboré un Plan de riposte contre ce processus pour sauvegarder la souveraineté de l'Etat malien, son intégrité territoriale. Il y a des mesures à caractère juridique qui vont être prises", a déclaré Choguel Kokalla Maiga.
"La finalité des sanctions illégales et illégitimes de la CEDEAO et l'UEMOA est de déstabiliser l'Etat malien et d'achever un peuple déjà à terre. En comparant ces sanctions aux textes fondamentaux de ces organisations, vous vous rendrez compte qu'il y a eu un abus de pouvoir. On a choisi, l'Etat d'extrême faiblesse du Mali dans lequel il s'est retrouvé à cause des considérations d'ordres géopolitiques", a souligné le Chef du gouvernement malien.
Lire aussi: Mali: réunion du Conseil de sécurité sur fond de nouvelles sanctions de la Cédéao
La CEDEAO avait annoncé, le 9 janvier courant, la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays membres et le Mali, la suspension de toutes les transactions commerciales, à l'exception des produits de première nécessité notamment pharmaceutiques, les fournitures et équipements médicaux, ainsi que le matériel pour le contrôle de la Covid-19 et des produits pétroliers et électricité.
Pour rappel, des millions de Maliens ont répondu vendredi, à l'appel à la mobilisation populaire des autorités de la Transition, contre les sanctions économiques imposées par les deux organisations.
"Cette mobilisation qui se distingue par son caractère inédit a eu lieu à Bamako à la place de l'Indépendance, ainsi que dans toutes les régions administratives du Mali. Tous les segments de la société malienne et toutes les couches socio-professionnelles ont démontré à suffisance, le désir ardent de notre peuple, de frayer son propre chemin qui le conduira inexorablement vers la liberté", a souligné Abdoulaye Maiga, porte-parole du gouvernement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.