Rachad-MAK: le mariage incestueux    6 et 4 ans de prison pour Ould Abbès et Barkat    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Les bateaux «fantômes» d'Algérie ferries    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Bouira sérieusement impactée    «Chaud» sera l'été...    Nouvelles filières pour les matheux    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    JM-2022-Oran : les Algériens de la lutte libre sortent sans médaille    JM-Oran-2022 / Football (Gr.A/2e journée) : Algérie-Maroc (0-2)    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Face aux séismes    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 05 - 2022

La nouvelle loi portant régime général des forêts sera "bientôt" sur la table du gouvernement, a fait savoir lundi à Alger, le Directeur général des forêts, Djamel Touahria.
Invité de l'émission "Forum de la Radio" diffusée par la chaîne 1 de la Radio algérienne, M. Touharia a précisé que ce projet de loi était actuellement au niveau du ministère de la Justice, en attendant sa présentation au gouvernement puis devant les deux chambres du Parlement.
Ce projet de loi comprend plusieurs mesures permettant de relancer ce secteur, notamment l'ouverture du champ d'investissement et l'imposition de sanctions sévères pour protéger ces espaces des agressions.
Le texte impliquera également les habitants des zones montagneuses et forestières en les incitants à investir et à contribuer au développement de ces régions, pour être des acteurs dans la protection des forêts, selon M. Touahria.
"Datant de 1984, la loi en vigueur n'est pas adaptée aux développements actuels et à l'impérieuse nécessité d'ouvrir le secteur aux investissements", a-t-il ajouté.
M. Touahria a fait remarquer que le couvert forestier en Algérie qui s'étend sur une vaste superficie de 4,1 millions d'hectares suscite les convoitises de certains qui s'adonnent à l'exploitation anarchique de cette richesse par la construction ou l'expansion agricole.
Des actions, dira-t-il, qui causent une détérioration du couvert végétal, des incendies et l'érosion des sols, d'où l'impératif d'imposer des mesures dissuasives dans le cadre de ce projet de loi.
S'agissant de la lutte contre les feux de forêt, M. Touahria a affirmé que le secteur de l'Agriculture œuvrait en coordination avec les autres départements pour activer le rôle scientifique et technique en matière de prévention.
Cela passe par le centre opérationnel situé au niveau central et doté de capacités et de moyens techniques et qui surveille via les satellites les températures élevées à travers le pays, et fournit des images et des chiffres sur les lieux susceptibles des départs de feux, ou les premières indications de leur déclenchement, ce qui permet une intervention rapide, a-t-il encore expliqué.
Dans le cadre de l'appui à l'intervention scientifique dans le domaine de la prévention et de lutte, une réunion se tiendra mercredi avec l'Agence spatiale algérienne, pour doter le secteur des Forêts de nouveaux moyens techniques qui lui permettront d'identifier avec précision les lieux dans lesquels il peut intervenir, ajoute M. Touahria.
Par ailleurs, le mois prochain, des programmes seront mis en œuvre pour acquérir de nouveaux moyens ayant bénéficié récemment d'une levée de gel, selon le même responsable.
Un programme d'extension du barrage vert d'un million d'hectares
Evoquant le bilan de la campagne de reboisement (entre octobre 2021 et mars 2022), M. Touahria a fait état de 11 millions arbres plantés. M. Touahria a également rappelé que le programme du barrage vert sera relancé conformément à un plan "scientifique et moderne" comptant la plantation de toutes les espèces végétales de valeur ayant une rentabilité économique à l'instar de l'arganier, le caroubier, les pistachiers, les figues de barbarie en sus de différentes herbes médicinales et aromatiques.
Le DGF a affirmé, dans ce cadre, que son secteur œuvrait en collaboration avec le centre des recherches forestières sis à Tindouf pour développer ce genre de cultures tout en appuyant cette activité avec des laboratoires et unités de transformation pour l'extraction des huiles. Cette démarche permettra aussi d'associer la femme rurale et mettre en valeur son savoir-faire en la matière, a-t-il ajouté.
S'étendant sur une superficie de 3 millions d'hectares et couvrant près de 28 wilayas, le barrage vert sera élargi, à moyen terme, avec 1 million d'arbres pour atteindre les 4 millions d'hectares, a déclaré le DGF, M. Touahria, soulignant que cette mesure est à même de permettre la réalisation de son objectif principal à savoir la lutte contre la désertification.
Des cadres de la DGF ont été dépêchés à 13 wilayas pour faire le point sur la situation des forêts, a fait savoir M. Touahria.
Les citoyens seront associés dans la protection des pâturages et des régions forestières, le reboisement des zones dégradées, outre la plantation des arbres fruitiers, a mis en avant le DGF.
Par ailleurs, la DGF a dédié des terrains au développement agricole, autorisé l'exploitation des forêts de manière légale et prévu des programmes de mise en valeur des terrains ayant subi des glissements.
Pour ce qui est du tourisme forestier, la Direction générale des forêts s'emploie en coordination avec le secteur du tourisme à organiser des randonnées dans la nature et des sorties de plantation encadrées par plus de 600 associations nationales. Il s'agit également d'ouvrir la voie aux investisseurs pour doter les forêts d'espaces de détente selon un cahier de charges.
A ce jour, 70 forêts au niveau national sont équipés par des investisseurs dans le cadre d'un programme comptant 120 forêts. Les dossiers restants sont en cours d'examen, a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.