PSG : Pochettino s'exprime pour Neymar    Extinction de l'action publique dans l'affaire Tabbou    Barça : Koeman tranquille pendant deux jours    Bordj Bou Arréridj : Retard dans le versement des cotisations    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    L'UGTT appelle à présenter les objectifs    Fin des procès par visioconférence à Oran    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Le Cnapeste s'alarme de la dégradation de la situation des enseignants    Massacres du 17 octobre 1961 : Fatima, la fille du fleuve, une BD contre l'oubli    Nombreux appels à la désescalade    Issine ? Connais pas !    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Un nouveau concept sur le marché des assurances    Paqueta croit aux chances du Chabab    Medaouar assure que «rien n'est officiel»    Milan prend la tête après un samedi renversant    Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Benbouzid «corrige» l'OMS    «Rien n'a été fait en matière de prévention»    Cherchem    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Les néo-harkis reviennent cette semaine    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commémoration du 175e anniversaire de la célèbre bataille d'El Mactaa à Oran
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 06 - 2010

La fondation "Emir Abdelkader" a commémoré, samedi à Oran, le 175e anniversaire de la célèbre bataille d'El Mactaa qui a eu lieu en 1835 dans la région éponyme, située à 55 km à l'Est d'Oran. La délégation regroupant le président de la Fondation, Boutaleb Abdelkader, des autorités de la wilaya, des Moudjahidine et des citoyens s'est rendue pour se recueillir à la place des martyrs dans la localité d'El Mactaa, déposer une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et réciter la Fatiha du Livre Saint à la mémoire des chouhada.
Une rencontre culturelle a été également organisée à la bibliothèque de la zaouïa de cheikh "Mehdi El Bouabdelli" dans la commune de Bethioua voisine au lieu de la bataille, en présence d'un groupe de chercheurs, d'universitaires et de représentants des sections de la fondation "Emir Abdelkader" de l'intérieur et de l'extérieur du pays.
Le chercheur et historien Habib Chenini a mis exergue, dans sa communication, le génie militaire dont a fait preuve l'Emir Abdelkader en conduisant cette bataille historique. "L'émir a déployé dans cette bataille un art de guerre cité par de nombreux intellectuels comme exemple dans leurs écrits et leurs recherches abordant les tactiques et stratégies militaires". Cette bataille, a-t-il souligné, "a conduit les historiens occidentaux à reconnaître ce génie "rare" de guerre".
Cette rencontre, marquée par un large débat auquel ont pris part des étudiants et des professeurs, a abordé au détail cet événement, ses circonstances et sa dimension historique et politique dans le parcours de la résistance populaire menée par l'Emir Abdelkader. Des poèmes ont été déclamés à l'occasion mettant en exergue les exploits et les qualités du fondateur de l'Etat Algérien moderne et les victoires qu'il avait remportées face aux armées du colonisateur.
A noter que dans cette bataille ayant duré quelques jours, l'armée coloniale française dirigée par le général Trézel a essuyé des pertes importantes dont plus de 4.000 soldats tués et un grand nombre de blessés. Cette bataille a connu le retrait du général Trézel qui a pris la fuite en direction d'Oran en prenant la route côtière.
De vaillants guerriers de l'armée de l'Emir Abdelkader sont également tombés au champ d'honneur, à l'instar de Kaddour Benbahrou, Khelifa Benmahmoud, Mohamed Ben El Djilani El Ouarghi et Mohamed El Mecherfi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.